Noël J-1 {Les traditions de Noël

Qu’elles soient païennes ou chrétiennes, Noël regorge de traditions.

Je t’ai parlé de la tradition des lentilles, qu’on plante quelques jours avant Noël. De la Saint Nicolas, fêté dans quelques régions nord-est de la France.

● Le jour J, il existe également la tradition des 13 desserts en Provence, ces desserts qui représente Jésus et ses 12 apôtres (les apôtres = les BFF de Jésus, ses proches, sa famille de cœur, ses compagnons de route…)

Alors que trouve-t-on sur la table, le jour de Noël, et pourquoi ?

On trouve des fruits de saisons, frais, secs ou confit : des dattes; des amandes, des figues séchées, des raisins secs, des noix/noisettes, des oranges/mandarines, du melon, du raisin blanc. On trouve aussi des friandises : du nougat, noir et blanc, des calissons d’Aix, de la pâte de coing.

Il y’a fort fort longtemps, les gens n’avaient pas de gros moyens financiers (… Comme maintenant finalement …) et ils garnissaient les tables de fruits de la région et tout ce qu’ils trouvaient pour agrémenter le repas. Maintenant on ajoute souvent la traditionnelle bûche de Noël, glacée ou pâtissière. Et des chocolats et des bonbons à profusion.

Ah, les bonbons et chocolats, parlons-en !! Entre les spectacles de CE de fin d’année, qui nous ont gâtés en ballotins de friandises en tout genre; l’école de BN qui a fourni une bonne partie de notre butin actuel; les grands-parents qui ont donné des calendriers de l’avent chocolatés; le travail qui offre des douceurs … Nous voilà équipés pour une année entière !! Crise de glycémie en vue pour les enfants, couchers tardifs en perspective et énervement du soir bonsoir !

Et sinon chez toi, comment se passe l’organisation du repas ? Ici, c’est un repas où « tout » est permis. Les enfants vont et viennent, mangent ou pas, se gavent à l’apéritif puis jouent. S’ils ne restent pas à table, tant pis. S’ils ne mangent quasiment rien, tant pis. S’ils mangent seulement du dessert, tant pis. Je suis assez stricte sur ce point dans l’année mais à Noël et aux repas de fête, je lâche du lest et ça fait du bien à tout le monde.

● La veille de Noël, le 24 décembre, j’aime aller à la messe « de minuit » … à 18h00, celle qui fête la naissance de Jésus. Heureusement qu’elle est anticipée parce qu’à minuit, après un repas riche, des enfants surexcités, un peu de vin (soyons sages mais soyons fous…), je ne m’imagine pas dehors, pimpante et fraîche, pour aller prier.

En général c’est une messe pour les familles, il y’a donc pleins d’enfants. Et pour les intéresser à cette naissance de Jésus, il y’a une veillée avant la messe, une sorte de récit ou de pièce de théâtre selon les églises. Quand j’étais petite (hier donc !), mon église organisait une crèche vivante. Et c’était la fête !!

Une crèche vivante c’est comme une pièce de théâtre jouer par et pour les enfants. Imaginez un peu l’ambiance :

Une semaine avant la messe du 24 décembre, nous, les enfants de la ville, nous réunissions à l’église et on nous attribuait un rôle : Marie, Joseph, un ange, un berger, et tout autre personnage inséré dans le récit (la cousine de Marie, des prophètes de l’ancien testament…). Toutes les petites filles voulaient être Marie car après Jésus, c’est elle la vedette. Et must du must, très souvent un vrai bébé fait office de petit Jésus !! Trouver Joseph était bien plus périlleux par contre, les candidats ne se bousculaient pas. Ensuite, chaque soir de la semaine après l’école (si les vacances n’ont pas commencées), on filait à l’église essayer nos costumes, apprendre nos rôles, nos répliques, nos postures, etc. Une vraie mise en scène avec les copains dans l’église froide. On voyait la crèche vivante prendre forme peu à peu, les décors se créer, l’estrade s’installer. Il y’avait les tests micros, les tests lumières. Des voix qui résonnaient sous la voûte. On se sentait bien, excités, impatients d’être au jour J.

Et le 24 au soir, avant que la messe commence, on voyait l’église se remplir d’une foule compacte et bruyante, de familles qui s’installaient. Fièrement, on posait nos affaires sur nos places réservées, au premier rang. On enfilait nos costumes, on faisait les derniers réglages, on répétait une ultime fois notre rôle. Le cœur battait à 1000 à l’heure. Puis les lumières diminuaient d’intensité, le prêtre arrivait avec les enfants de cœur, le silence s’installait… et la crèche vivante commençait. C’était le tract, la joie, l’emballement, la fête. Lumière sur nous. On vivait notre quart d’heure de gloire. Pour le grand final, l’arrivée de Marie et Joseph dans la crèche et la naissance imminente de Jésus, le noir se faisait sur scène. La petite interprète de Marie allait vite chercher le bébé « Jésus » qui attendait dans les bras de ses parents, pendant que des « machinistes » installaient sur l’estrade une mangeoire en bois tapissée de coussins et de couvertures. On y installait le bébé, qui pleure bien souvent (plus vrai que nature !!) et la lumière revenait. Alors tous les enfants chantaient avec ferveur « il est né le divin enfant ». Et la messe commençait.

Bien sûr, il y’avait toujours des ratés, des imprévus, des oublis. Mais ces moments là étaient balayés par toute la magie de Noël !! Moi aussi j’ai eu mon heure (plutôt quart d’heure… bon ok, mes 2 minutes en comptant large) de gloire, moi aussi j’ai joué le rôle de Marie. Et je me souviendrai toute ma vie … de mon petit Jésus qui pleurait chaque fois qu’il me regardait… (Comment dire qu’à l’époque j’étais très loin d’être maman dans l’âme !!)

Publicités

Un commentaire sur « Noël J-1 {Les traditions de Noël »

  1. Sympathique la crèche vivante tu devais bien t’amuser à répéter ce rôle. C’est vrai que je n’y pense pas à aller à la messe de noel je les emmènerai l’année prochaine mes filles. Bonne idée!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s