L’enfant qui était insolent

BN joue au maître d’école et écrit un mot dans le cahier d’un élève. Il « lit » tout haut ce qu’il est en train « d’écrire » : J’ai le regret de vous informer que la conduite d’Alexis n’est pas satisfaisante à l’école. Il abîme les livres, jette les livres en bibliothèque, refuse ce qui lui est servi à la cantine, il pousse ses camarades… »

Cela pourrait faire sourire, ou rire. Venant de la bouche d’un petit bonhomme (de neige) de 4 ans c’est mignon… oui mais non. Parce que ces mots, ils les a entendu, certes, de la bouche de son maître. Mais ces mots le concerne aussi directement.

En effet, à 4 ans, BN a déjà eu droit à son mot dans le cahier. Comme je l’évoquais dans cet article, mon BN est insolent. Cela dure depuis novembre 2013 exactement, lorsqu’il a apprit qu’il serait à nouveau grand frère. Sa maîtresse de petite section nous avait signalé son changement de comportement en prononçant ces mots qui m’ont marqués : « BN est comme POSSÉDÉ depuis quelques jours ! Que s’est-il passé ? Il était si mignon au début de l’année !! »

Nous avons mis ça sur le compte de la jalousie, liée à l’arrivée imminente de BabyRose. Aujourd’hui, est-ce toujours de la jalousie ?

Lorsqu’il est en « crise », dialoguer avec lui devient impossible. Il s’agite, crie, tout ce qui est interdit devient sa priorité n°1 et cela le fait rire. (En ce moment il s’est inventé un rire forcé, gras et désagréable, on croirait entendre un adolescent…) Nous tentons le dialogue ? Cela l’amuse au plus haut point ! (Parle à ma main…) Nous grondons ? Il cherche une provocation plus importante à nous opposer. Nous punissons ? Il hurle, puis rit, puis chantonne, etc.

Son maître actuel déplore son comportement : Il répond, n’écoute pas, n’en fait qu’à sa tête. Il ne semble craindre rien ni personne et défie les adultes si l’envie lui prend.

La meilleure méthode que j’ai actuellement en ma possession est de l’attirer contre moi pour un câlin « forcé ». Parfois il s’apaise un peu et cela dure quelques secondes à quelques minutes. Mais son calme reste fragile et un rien le relance à nouveau. Je n’ai malheureusement pas toujours la patience de réagir ainsi.

Heureusement BN a de nombreux moments adorables. C’est un petit garçon très attachant (maman objective à 100%), plein d’imagination, bon public, serviable (dans ses bons moments), raisonnable (dans ses extrêmement bons moments), rieur, plaisantin, câlin, sensible, anxieux, vif d’esprit, curieux, cartésien, observateur.

Seulement parfois, un nouveau coup de folie s’empare de lui. Il a le diable au corps. Et nous cherchons encore la solution pour l’apaiser durablement. Un zest de patience surtout nous serait très utile ! Le temps de la trouver, adolescence prend ton temps pour arriver car nous ne sommes pas prêts !

BN
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s