La fête des rois !

♪ J’aime la galette, savez-vous comment ?
Quand elle est bien faite, avec du beurre dedans ! ♪

(Et maintenant que tu as cette musique dans la tête, on dit merci qui ?!)

Mais tu l’as compris, aujourd’hui c’est l’épiphanie. Le jour où les rois mages (♪ en Galilée ♪ … je n’ai pas pu résister !) sont allés adorer Jésus. Pour fêter ce jour, nous mangeons une galette dans laquelle se cache une fève.

Du coup hier, BN m’a gentiment aidé à faire un galette. Il a choisi la fève « Super, un lapin crétin !!! » (Bref, ma collection de fève est encore très pauvre). Avec mes 2 mains gauches et ses 2 mains droites, nous avons réussi à monter notre galette (du sucre versé à côté, et un bol tombé dans le beurre fondu – on a toujours été doués de nos 10 doigts dans la famille !! Private Joke). Après avoir remué énergiquement la frangipane, le tout entrecoupé de quelques : Ne joue pas avec la fève, c’est fragile ! « Mais maman, ce n’est pas moi, c’est le lapin crétin !! », notre pâtisserie a pu être enfournée. Ouf ! « Et c’est moi qui aurait la fève ! » Nous avons expliqué qu’il ne devrait pas être déçu s’il ne la trouvait pas, mais nous avons mangé 1/4 du gâteau et la chance lui a sourit. « Normal, c’est MON lapin crétin. ». J’ai eu un peu de mal à récupérer ma fève du coup.

Mais au fait, l’épiphanie qu’est-ce que c’est ?

Quelques semaines après la naissance de Jésus, des savants voient une étrange étoile dans le ciel. Ils l’observent avec leurs télescopes et ont une révélation : Cette étoile est celle dont parlent certains de leurs concitoyens, celle qui indique l’endroit où trouver le messie. Puisque ce sont des savants, ils ne croient que ce qu’ils voient et décident donc d’entreprendre un long voyage pour rencontrer ce messie, Jésus, un bon sujet d’étude !

Je te passe les épisodes où ils manquent cruellement d’eau dans le désert, où une vipère des sables les attaque et se prend un pied de dromadaire dans la mâchoire. Bref, ce voyage est semé d’embûches. Pour finir, les savants, autrement appelés « mages », désignés par certains comme étant rois en orient, arrivent dans la ville de Jérusalem. Ils interrogent autour d’eux :

« Où est le roi des juifs désigné par l’étoile ? »

Les gens n’y comprennent rien à cette histoire d’étoile. Ils n’ont pas encore eu vent de la naissance de Jésus et pour eux, le roi des juifs est ce grand barbu qui occupe le trône (de fer) : Hérode. Voilà donc nos mages devant Hérode, lequel apprécie moyennement d’apprendre la naissance « du roi des juifs », tu imagines bien. Il projette donc de tuer ce rival potentiel. Il essaye de ruser :

« Trouvez-moi ce roi, que je puisse m’incliner devant lui. »

Heureusement Dieu s’en mêle, et souffle aux mages de ne pas révéler l’emplacement de la crèche où se trouve encore Jésus (le recensement est en cours, je te le rappelle). Alors guidés par la foi, les mages arrivent enfin à Bethléem. Ils s’inclinent devant Jésus, qui leur affiches ses plus jolies risettes, et ils lui offre de l’or, de l’encens (du qui-sent-bon) et de la myrrhe (une résine aromatique).

NDLR. Quand on est petit, « l’or l’encens et la myrrhe » sonne comme une formule magique car on ignore tout à fait de quoi il s’agit ! Et d’ailleurs quand on est grand… eh bien on ne sait toujours pas ce qu’est la myrrhe !

Allez je te laisse digérer la galette toutes ces informations. Bonne épiphanie !

BN fait la galette
C'est lui le roi Rebelle cherche la fève Les rois mages Les rois mages
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s