Vis ma vie … de maman ! #part1

Je suis sûre que tu connais ce genre d’émission, au moins de nom ! (Je suis même sûre que tu as déjà regardé mais que tu ne veux pas l’avouer. J’ai raison ?!)

Aujourd’hui, je te propose une immersion totale dans mon quotidien. Et comme je suis une mi-maman au foyer et mi-maman qui travaille (une maman qui travaille à mi-temps autrement dit), je vais te faire partager, le premier épisode de ma vie de maman : mi-maman au foyer. Tu vas voir que lorsqu’on est maman, il n’y a pas de temps morts et pas de place pour l’ennuie !!

(NDLR – Petites précisions avant de commencer : Roméo fait les « 2 huits ». Une semaine il travaille de 6h à 13h et la semaine suivante de 13h à 21h. Je vais te parler des cas de figure où il n’est pas avec moi, c’est bien plus animé/compliqué drôle ! Je fait garder mes enfants même lorsque je ne travaille pas, le but étant que si je trouve un emploi à plein temps, je puisse m’organiser très rapidement… En attendant je me libère du temps !!)

Mets tes lunettes … c’est parti pour l’immersion !

ACTE 1 : ETRE A L’HEURE A L’ECOLE

6h00, mon réveil sonne.
6h20, je me lève (ça pique !). Je saute dans les vêtements préparés la veille.
6h25, je finis de préparer les repas et les goûters (commencés la veille) de Rebelle et de BabyRose pour la journée.
6h35, je prépare les petits déjeuners.
6h45, enfin je peux me poser et déjeuner tranquillement… quand une petite puce, les cheveux en bataille et le sourire jusqu’aux oreilles débarque sur la pointe de ses petits pieds. Coucou maman, ma b’en do’mi, ma g’os dodo !!
6h46, ma très patiente BabyRose… POUSSE DES CRIS AIGUS dans son lit parce qu’elle cherche à se redresser et se trouve entravée par sa gigoteuse. Je la lève, la mets dans sa chaise haute avec son biberon. Rebelle discute.
6h47, ma tranquillité du matin n’aura duré qu’1 minute. Rebelle discute.
7h00, les filles ont finis de manger, BN dort toujours. Rebelle discute.
7h05, je finis de me préparer. Rebelle discute.
7h08, j’entreprends d’habiller Rebelle. « Viens ici ma puce… Rebelle, vient ici s’il te plait … Rebelle, laisse ta soeur, viens t’habiller… Rebelle !! » Je me résigne à aller la chercher moi-même. Entre chaque vêtements, je reprend ma rengaine « Rebelle, je n’ai pas fini de t’habiller… Rebelle… ! »
7h18, Rebelle est enfin habillée et relativement coiffée. BN dort encore. Je vais le chercher, le pose sur sa chaise devant son petit déjeuner. BN dort sur sa chaise (c’est très drôle). (Une fois je lui ai même donné la becquée pour être sûre qu’il mange un peu avant de partir… Mais c’est arrivée une seule fois, allô !)
7h25, maintenant que BN est à peu près réveillé, j’habille BabyRose. Enfin… je me bats avec BabyRose, qui gigote et crie de mécontentement (la patience incarnée !).
7h35, je sue, je frise, je m’éponge. BabyRose est habillée.
7h40, BabyRose est mouchée (pour moucher un bébé… je t’expliquerai une autre fois.)
7h41, BN à moitié endormi n’a presque rien mangé. Tant pis, il est l’heure de se préparer. Je l’habille.
7h45, BN et Rebelle se brossent les dents. Dans son parc, BabyRose s’énerve de ne pas pouvoir se lever à son idée. Je fais des aller-retour entre elle et la salle de bain, où le brossage de dents n’avance pas.
7h48, je finis par brosser les dents moi-même des enfants.
7h50, il est déjà temps d’enfiler les manteaux.
7h51, je cours derrière Rebelle pour lui mettre ses baskets et lui demander d’enfiler son manteau.
7h53, je cours derrière BN pour lui mettre ses baskets et lui demander d’enfiler son manteau.
7h55, je mets mes chaussures et mon manteau.
7h56, je mets son manteau à BabyRose.
7h58, je sue, je frise encore plus, je finis d’attacher le troisième bouton du manteau de BabyRose.
7h59, j’ai oublié les écharpes et les bonnets qui soudains semblent trop petits pour rentrer sur la tête des enfants. Je m’énerve, ils s’énervent. Enfin tout le monde est emmitouflé.
8h02, j’installe BabyRose dans le porte bébé.
8h03, j’installe BabyRose dans le porte bébé.
8h04, j’attrape le sac de BN, le sac de Rebelle, le sac de BabyRose et chargée comme une mule, je sors enfin de l’appartement.
8h05, j’en suis encore à fermer la porte avec BabyRose qui gigote et râle encore, les grands qui se chamaillent dans les escaliers.
8h08, nous voilà enfin dehors, prêts à partir pour l’école et retrouver la petite voisine que j’emmène (je suis un pedibus) et les nourrices des (car chaque fille a sa nourrice, c’est tellement plus fun !)

ENTRACTE : JE SOUFFLE

9h00, après avoir déposé les 3 enfants, papoté avec quelques mamans et les nourrices, je souffle enfin.

ACTE 2 : APRES L’ECOLE, AU JARDIN D’ENFANTS

15h10, c’est incompréhensible, il est déjà l’heure d’aller chercher BN à l’école… Mais où est passée ma journée ?
15h35, je récupère mon fils. Je file devant l’école primaire où je retrouve les deux nounous.
15h45, je récupère les filles et j’emmène tout ce petit monde au jardin d’enfant (s’il fait beau).
16h35, je n’en peux plus. J’ai perdu 1000 fois BN et Rebelle de vue. BabyRose s’énerve dans sa poussette, s’énerve dans mes bras. Je préviens les grands que nous partons. BN fait le cochon pendu au-dessus du toboggan et ricane sans quitter son poste. Rebelle s’enfuie dès que je m’approche d’elle.
16h50, je sue, je frise, il fait froid, il fait nuit, nous partons enfin !

ENTRACTE : DU SUSPENS…

16h55, sur la route ma Rebelle n’écoute pas et manque de se faire renverser. J’ai des sueurs froides.

ACTE 3 : LA TÉLÉ ET DES PÂTES

17h00, j’ai froid, je suis fatiguée, nous arrivons enfin.
17h02, nous entrons dans l’appartement … « La télé !!!!! ». « BN, tu exagères ! Nous arrivons à peine ! Et on demande « s’il te plait » » « TEYE ! TEYE ! TEYE ! » (visiblement je parle à une fréquence inaudible des enfants).
17h03, je pose le sac de BN, le sac de Rebelle, le sac de BabyRose, le sac que j’emporte en plus avec mouchoirs, lingettes, couches de rechange. Je déshabille BabyRose et la pose dans son parc. « Rebelle, range ta veste et tes baskets »
17h05, je range les baskets et la veste de Rebelle qui sautille partout, court chercher son doudou « Ma Yoya !! » (comprenez Lola, et non Yoda).
17h15, je cède aux sirènes de la facilité et allume la télé. Je souffle un peu, mais pas longtemps. Je range les affaires de chacun.
17h20, « Pipi !! ». Ma fille sert les jambes et se recroqueville. Je lâche tout, court la chercher, court aux toilettes… trop tard. La culotte est humide. (Après presque 2 mois de propreté absolue, nous faisons un violent retour en arrière). Je râle (c’est de famille !).
17h30, les vêtements sont prélavés et Rebelle est changée.
17h35, c’est l’heure du bain de BabyRose.
17h55, BabyRose donne des signes de fatigue. Je la sors du bain, la sèche. La bataille pour l’habiller commence. Elle se tortille, se tourne, crie, proteste. Je la maintiens d’une main, attache la couche de l’autre. Je sue, je râle, je frise. Je n’ai plus froid et mes cheveux ne ressemblent plus à rien.
18h05, ma fille est en pyjama. Un bisous à BN, un bisous à Rebelle et la voilà coucher. Une de moins (pour le moment…)
18h07, j’annonce que le dessin animé en cours est le dernier et qu’il est l’heure du bain. Au mieux, mes enfants ne réagissent pas. Au pire, ils protestent.
18h10, hop, tout le monde dans la salle de bain. « BN, tu veux aller aux toilettes ? » « Non j’ai pas envie ! ». Je les aide à se déshabiller. Rebelle est dans l’eau, suivi de BN.
18h12, « Maman j’ai envie de faire pipiiiiiii ! … Je souffle …
18h14, le revoilà dans l’eau. J’annonce « Je vous laisse, je vais faire le repas. Vous m’appelez si vous avez besoin de quelque chose. »
18h15, « Maman, BN a ‘apé ma !! ». « Han ! Même paaaas vrai ! »
18h16, « Maman, Rebelle prend toute la place ! ». « Mé’ pas v’ai ! »
18h17, « Maman, BN a mouillé ma !! ». « Mais elle a commencé !!! »
18h18, je fais « plouf plouf » pour savoir qui je vais sortir dans 2 minutes.
18h22, je craque. Je sors Rebelle du bain. Parfois, je sors BN le premier, et sa réaction est instantannée « Mais pourquoi c’est toujours moi qui sort en premier ?!. Rebelle ne proteste pas trop … pour l’instant.
18h25, après m’être battue avec ma fille pour l’habiller, la voilà enfin en pyjama. Je referme la porte de la salle de bain (pour éviter qu’elle ne retourne embêter son frère) et repars en cuisine.
18h26, « Les b’as maman ! ». « Je cuisine ma chérie »
18h27, « Les b’as maman ! ». « Je cuisine Rebelle »
18h28, « Les b’as maman ! ». « Ecoute je ne peux pas, va jouer dans ta chambre ! »
18h29, elle va chercher un marche-pied pour se coller à moi.
18h30, depuis le temps, l’eau du bain est froide. Je sors mon fils avant qu’il n’attrape plus froid encore.
18h35, les enfants traînent dans mes jambes et mon repas n’avance pas. Tant pis, ce soir, ça sera … des pâtes ! (Et avant de me juger, je te conseille de relire cet article).
18h50, le repas est enfin prêt et le couvert est mis.
18h51, les enfants se disputent pour avoir la même place à table.
18h54, le conflit est résolu, non sans mal. On peut commencer le repas.

ACTE 4 : LE REPAS

19h00, l’entrée est presque fini, les enfants sont sur le point de finir leur assiette. « De l’aide maman ! » « J’ai mal compris BN… » « s’il te plait ». « ‘e yaiye maman atepé ! ». Heureusement je suis ambidextre (pas du tout en vrai). J’aide l’un à droite et l’autre à gauche.
19h02, les pâtes sont servies. « C’est trop chaud !! Tu peux souffler maman s’il te plait ? ». Je sers sa sœur et comptais finir mon entrée avant de me servir aussi. « Souffle toi ! » « J’ai utilisé tout mon souffle à la cantine, je n’ai plus assez de forces pour souffler ! ». Pauvre enfant ! « Ma é pas ‘to ! » (fayote ma fille !)
19h04, nous sommes tous servis. Finalement les pâtes de BN n’ont plus l’air si chaudes que ça et son assiette est presque vide.
19h06« Encore des pâtes s’il te plait ! »… J’ai à peine eu le temps de manger ma première cuillerée… « Tu attends que ta sœur et moi ayons fini » (oups, l’assiette de Rebelle est déjà vide)
19h07, l’attente est trop longue pour eux. « Pas de bagarre avec les couverts. Posez vos couverts ! Rebelle, ne joue pas avec ton verre. Attention TU VAS LE … renverser » (trop tard, tu as bien senti ma voix qui s’envolait en vain !)
19h10, après avoir été resservis, les assiettes sont à nouveau vides. Rebelle enlève sa serviette. « Le repas n’est pas fini ma puce, reste assise. » « Ah viiiiiiiii »
19h20, le fromage et le dessert sont vite expédiés. Les enfants se contenteraient volontiers d’un repas de pâtes uniquement.

ACTE 5 : 1er COUCHER

19h35, Rebelle est débarbouillée, la couche est mise (surtout, NE PAS OUBLIER LA COUCHE !). Elle a bu, a été aux toilettes. On lit l’histoire. « BAYOO !!! »… « Non ! Pitiéééééé … ! »
19h45, ma puce est couchée. Surtout, NE PAS OUBLIER DE FERMER LA PORTE pour éviter tout relevé intempestif. Elle est encore trop petite pour atteindre la poignée, j’en profite, ça ne va pas durer !

ENTRACTE : ON SOUFFLE-BIS

19h46, je débarrasse la table et j’en profite pour passer un moment tranquille avec BN. On fait un jeu de société, on discute, on lit une histoire.
20h00, « Pipi !! ». « Ma chérie, tu as déjà été aux toilettes. » « Caca !! »… Et comme bien souvent c’est vrai… l’entracte est déjà fini.

ACTE 6 : CA N’EN FINIT JAMAIS !!

20h05, Rebelle est de retour au lit.
20h07, je réveille BabyRose qui est partit pour faire sa nuit et l’installe dans sa chaise haute.
20h10, je lui donne sa purée. BN lui tourne autour, se cache sous la chaise haute, apparaît à droite, à gauche, au-dessus. « S’il te plait BN arrête de t’agiter, ça perturbe ta sœur« . (As-tu remarqué que la fréquence de nos voix est parfois inaudible pour des enfants ?!). Il continue son manège et BabyRose se tord le cou pour le voir. La purée n’avance pas.
20h20, le pot est à 3/4 vide. Elle se frotte les yeux et garde la bouche fermée. Fin des légumes pour ce soir.
20h30, le yaourt passe tout seul. La compote est entamée à moitié. BabyRose se frotte maladroitement le nez, les yeux et baille.
20h40, après une lutte acharnée, la couche de BabyRose est changée. BN commence à s’énerver.
20h45, je couche mon bébé en premier. Rebelle dort enfin. Parfait, je peux envoyer BN au lit.
20h48, je souffle… Roméo arrive à cet instant. Je repars en cuisine pour l’aider à finir de préparer son dîner.

INTERLUDE AVANT LE DÉNOUEMENT

21h00, enfin seuls, Roméo et moi… « Maman, il y’a une ombre bizarre dans ma chambre ! ». Je souffle. Je me lève. Je le rassure et le recouche. « Mais maman, demain il y’a école ? ». Je souffle, je me lève, je le recouche. « Maman, Babyrose tousse ! ». Je souffle plus fort. Je me lève, je le recouche.
21h30, le repas de Roméo est fini, je l’aide à faire la vaisselle et finir de tout débarrasser.

DÉNOUEMENT

21h45, et soudain… Biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip. Mon corps ne répond plus, je suis K.O. Il est tant d’aller au lit (oui, comme les poules !)

Si tu es arrivé au bout de cet article-fleuve, félicitation ! Tu es prêt(e) pour le « vis ma vie de maman qui travaille », bientôt… sur ton écran !!

coin garçon
Illustration de l’excellente Mamandodo
Publicités

8 commentaires sur « Vis ma vie … de maman ! #part1 »

    1. Merci ! Et encore, là je présente une journée quand tout roule. Mais il y’a souvent des petits couac… Genre comme ce matin quand j’ai oublié mon réveil. Heureusement que Babyrose m’a réveillé en pleurant à 6h20 (pour une fois que je dis ça !)

      J'aime

  1. hehe! Ah ces journées!! C’est vraiment du boulot 3 enfants…😜 ce qui me rassure en te lisant c’est que ils grandissent assez vite finalement et que déjà maintenant j’ai l’impression de souffler plus que lorsque les filles étaient bébés! Parce que le quotidien quand les filles étaient petites c’était aussi une sacré histoire… merci d’avoir repartagé ton article! 😉😘

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s