Je suis maman ascendant…Pierre Richard !

Mais si voyons, Pierre Richard, l’acteur qui interprète souvent des personnages maladroits et malchanceux, tu vois ? Et bien ce personnage, c’est un peu moi. Je suis toujours la première à renverser et casser. Dans ma famille, nous avons un adage : « on aimerait être doués de nos 10 doigts »… surtout moi ! Je me dis souvent « Attention, ne fais pas ça, ça va mal finir… » Oui tu vois, je ne suis pas mes propres conseils, ça craint !

Heureusement, mon petit BN tient clairement de Roméo avec qui il aime bricoler (sans se taper le pouce avec un marteau !). Rebelle ne semble pas maladroite, mais elle a encore le temps de développer ce talent propre à sa maman. Quand à BabyRose… suspens !

Alors, pour que, peut-être, tu te sentes moins seul(e), et parce qu’il vaut mieux en rire qu’en pleurer, voici un florilège de mes meilleures maladresses :

En quatrième position (voix off des NRJ Musics Awards) (oui je sais, la référence est pourrie) : Je me suis, moultes fois, coupée avec des feuilles de papier. Des coupures si fines et si petites… mais ô combien douloureuses, surtout lorsqu’elles s’insinuent dans la pliure d’un doigt !

En troisième position : En stage à la Banque de France, alors que j’étais encore lycéenne, j’ai eu la bonne idée de jouer avec une agrafeuse … et je me suis agrafée le pouce ! (P’tite J. tu t’en souviens ?). Et bien je ne vous le conseille pas (ah bon ?), ça fait mal et ça ne sert à rien !

En deuxième position : Je me suis battue avec un avocat pour enlever son noyau, à l’aide d’un couteau bien tranchant. Evidemment, l’avocat (ou plutôt le couteau) a gagné et mon pouce a perdu. Je me suis entaillée jusqu’à l’os, c’est d’ailleurs ça qui a arrêté la course de la lame. J’ai bien failli tourner de l’œil cette fois là en voyant le blanc de l’os là… mais si, tout au fond… de la plaie … Depuis je crains un peu les avocat (le fruit, bien entendu).

And the winner is… : Mais ma « plus belle réussite » restera quand même celle de l’œil. C’est arrivé en hiver 2011. BN avait à peine 6 mois. Mon Roméo d’amour est arrivé avec les courses. Et comme, parait-il, je suis une maniaque du rangement, c’est en général moi qui range l’épicerie. « Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place » (ah tu vois, je n’ai pas QUE des références pourries !).

Donc me voilà en train de déballer des boites de conserves emballées dans un carton (j’espère que tu te passionnes pour mon rangement de courses !). Je tire sur le carton, des deux mains et soudain… va savoir comment… l’emballage s’est ouvert et le recul de ma main droite l’a ramené vers mon visage… et l’angle du carton s’est planté dans mon œil, sous mes lunettes (oui, parce qu’en plus, je porte des lunettes) ! Voilà, planté.

J’ai eu un mal de chien, comme des milliards de grains de sable dans l’œil. La petite membrane qui recouvre l’oeil était déchirée. L’ophtalmo a du totalement l’enlever pour lui permettre de repousser sans cicatrices. J’ai mis plusieurs mois à m’en remettre. J’ai bien cru que je ne retrouverais jamais une vue normale.

Alors CELLE-LA, je suis sûre que je n’aurais pas pu fait mieux SI J’AVAIS voulu la faire, consciemment !

Mais ne t’en fais pas, JE VAIS BIEN et je gère. (Presque).

(Et j’espère que tu as bien rit, parce que moi j’ai bien morflé !!)

Publicités