07 bonnes raisons d’avoir des enfants rapprochés

Je suis une maman de 3 enfants rapprochés ET en bas âge. Ces deux critères ensembles bouleversent le quotidien. Je cours beaucoup. Je pense souvent que « ça sera plus cool d’ici 3/4 ans » et puis des âmes bien pensantes me rappellent que « petits enfants = petits problèmes et grands enfants = grands problèmes » (Merci les âmes bien pensante de m’encourager ^_^). Parfois, lorsque je suis débordée par mes enfants, j’ai la sensation que je ne vais JAMAIS m’en sortir. Mais heureusement, à d’autres moments, je les regarde agir et je ne regrette absolument pas notre choix de vie.

Comme dans toutes situations, il y’a des côtés positifs et d’autres un peu moins (mais pas « négatifs », non vraiment le terme est fort). Alors voici une liste des choses positives que j’ai pu noter dans mon quotidien. Bien sûr cette liste est tout à fait subjective et non-exhaustive :

1. Les enfants ne sont jamais seuls, lorsque nous sortons, lorsque nous allons voir la famille et les amis, lorsque nous allons nous promener (la solitude n’est pas mon truc, tu l’auras compris, mais peut-être est-ce le leur finalement).

2. Ils sont solidaires (pourvu que ça dure). J’ai en tête l’image de mon petit BN, à peine 4 ans, qui avait prit la défense de sa soeur Rebelle, prise à partie par des voyous en couche-culotte du jardin d’enfants. Mon aîné s’est approché d’eux, poings sur les hanches, le torse bombé, tel un super-héros, et il leur a sortit « C’est MA petite soeur ! Tu l’embête pas ! « . Même réaction lorsque Roméo ou moi punissons l’un des grands.

3. BN puis Rebelle n’ont pas été très jaloux de l’arrivée d’une petite sœur. Ils ont peu de souvenirs d’eux seuls (pour mon fils) et à deux (pour ma seconde).

4. Côté pratique : Tu peux réutiliser tout ton matériel de puériculture : le landau, le transat, la chaise haute, l’anneau de bain, le cosy, la poussette et toutes ces choses qui te prennent tant de place au quotidien ! Bonus : quand tu as des enfants de même sexe, les vêtements resservent aussi !

5. Vu que tu es déjà dans les nuits courtes et hachées, dans l’apprentissage des bases de la vie (manger, être propre, marcher…), l’apprentissage de l’autonomie, tu y restes ! Globalement, tu fais face aux mêmes problématiques pour tous les enfants. Et quand tu en sors, c’est définitif (ou pas, mais ça… c’est une autre histoire !)

6. Les aînés tirent les suivants vers le haut. A 2 ans à peine, Rebelle se brossait déjà les dents et elle aime ça. Elle est capable de pleurer sur commande si nous oublions le brossage des dents ! (Bon parfois la réciproque est vrai, les petits tirent les aînés vers le bas, mais je ne le dirai pas.) (Enfin si, je te le dis.)

7. Maintenant et plus grands : Nous pouvons trouver une idée de sortie, de visite, de vacances qui intéresse les trois enfants en même temps. Ayant le même âge, ils ont les mêmes envies. (la ludothèque par exemple)

Il y’a donc les bons et les moins bons côtés et moi je dis qu’il faut se concentrer sur les bons et TRÈS BONS côtés ! Mes enfants me demandent beaucoup d’énergie et d’organisation au quotidien. Mais c’est autant d’amour reçu, de rire, de joie et de vie. Bref, beaucoup de bonheur (pour quelques petits tracas). Alors franchement les enfants rapprochés… J’ACHÈTE !!!! (Toutes ressemblances avec une phrase d’un jury de télévision est totalement fortuite…)

Fesses en l'air
La tête sur le berceau
A trois
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s