Les enfants qui étaient des grimpeurs…

BN n’est pas un artiste né. A bientôt 5 ans, ses dessins se bornent à des traits, des ovales et un peu de coloriage abstrait, suivi très rapidement d’un « J’arrête, j’ai TRES mal au bras ! »effort intense.

Rebelle n’a pas un talent inné pour le langage. Alors qu’elle tente de répéter le nom d’un personnage de dessin animé, Susumé (prononcez « souzoumé »), elle s’applique … « Tou.tou.né ! » et son frère de s’exclamer avec ferveur « Bravo Rebelle, tu le prononces TRES BIEN ! »Surdité sélective ?

BabyRose est encore trop petite pour juger de ses dispositions.

En revanche ce que je peux affirmer, c’est que mes enfants sont des grimpeurs. Tous les trois ont marché avant leur 1 an et très rapidement, ils ont su grimper : le canapé, les escaliers, le toboggan.

Mon petit grand BN a une passion : grimper aux arbres, aux poteaux, aux barrières et faire le « paresseux ». Jambes et bras ballant dans le vide, il se laisse aller avec délice. Récemment il s’est attaqué à un petit mur d’escalade et a ressentit une immense fierté en réussissant à grimper tout en haut sans aide. Il n’y avait pas plus heureux que mon BN à ce moment.

Rebelle a toujours impressionnée les gens par son aisance motrice. A deux ans, elle grimpait à l’échelle de corde d’un toboggan réservé aux enfants de 6 ans et +. Encore aujourd’hui, avec son petit gabarit, elle occasionne des frayeurs aux parents qui ne la connaissent pas « Madame, vous êtes sûre que votre fille n’est pas trop petite pour monter là ? » – … Si sans doute… – blasée

Et ma minuscule BabyRose suit déjà ce mouvement. Nous avons des petites chaises pour enfants à la maison, et le plaisir ultime de notre petite dernière, est de monter dessus…debout. Evidemment, elle sait monter mais pas descendre. Evidemment cela nous occasionne de belles frayeurs. Et ça, elle l’a bien compris… De fait, elle y revient encore plus !

Et brusquement je me souviens… que j’adorais grimper aux arbres et faire le cochon pendu sur la barre la plus haute de notre balançoire, quand j’étais enfant (oui maintenant j’ai le vertige, et alors ?!) (j’ai du causer de belles frayeurs à mes parents). Alors je les laisse faire, dans la mesure du possible. Parce que je les comprends !

Complicité Complicité
Complicité
Complicité Complicité
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s