Les enfants qui grandissent trop vite

Publié le Mis à jour le

Tu nous as quitté…

Tu es entré dans nos vies lorsque BN était bébé. Tu as veillé sur lui, sur sa sécurité. A la maison, tu prenais de la place, mais tu étais si discret.

Et puis Rebelle t’a rencontré à son tour. Tu as veillé sur elle, de la même façon que sur son frère et elle t’a immédiatement adopté. Tu permettais que son frère ne s’approche pas trop près d’elle, lorsque nous n’étions pas à côté pour surveiller. Un grand frère, c’est plein de bonne volonté, mais plein de brusqueries aussi.

Tu étais rassurant, protecteur, doux. Avec toi, les enfants étaient sereins.

Lorsque BabyRose est née, tu n’as pas failli à ton rôle. Tu l’a protégé des assauts étouffants (mais plein d’amour) de sa grande sœur. Elle a été plus difficile à apprivoiser, mais à fini par aimer ta présence.

Les enfants n’ont pas toujours été tendres avec toi. Ils t’ont malmené parfois, avec leurs brusqueries de petits. Mais tu n’as jamais bronché et tu as tenu bon. Un pilier, une présence familière et rassurante.

Et puis récemment, ton heure est arrivée. Tu nous as quitté. Tu as laissé un grand vide… dans notre salon…

Toi, le parc de jeux.

Et là c’est comme une claque. Je réalise que les enfants ont vraiment grandi et n’ont plus besoin de toi. BabyRose, notre petite puce, n’est plus un bébé. Bientôt je devrai l’appeler Rose, tout court.

« Et chez toi, quels sont les moments marquant qui te font prendre conscience que tes enfants ne sont plus si petits ? »
Complicité
Complicité
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s