A la rentrée, on fait le plein d’émotions

Publié le Mis à jour le

Complicité

Mardi 1er septembre. Arrivés devant l’école… Après avoir oublié le sac à dos de BN, puis le sac à dos de Rebelle (tant qu’à faire), après le double sprint de Roméo entre l’école et la maison réalisé en 10 minutes top chrono (chéri, tente le marathon), après avoir finalement LOUPE la rentrée de ma fille pour une obscure histoire de travail… Il était grand temps que je me réveille !

C’est l’effervescence. On se donne rendez-vous à 8h00 en bas de chez-nous, avec les copains, pour monter tous ensemble à l’école. Je n’oublie aucun sac à dos.

BN est ravi de retrouver son amoureuse. Rebelle part le sourire aux lèvres et l’incertitude dans les yeux.

8h30 devant l’école. On se salue, on papote, on se retrouve, on rit, on raconte nos vacances… C’est chouette la rentrée … pour les parents !

Rebelle ne comprend pas pourquoi elle rentre en décalée. Sa nourrice en or vient la voir. Elle fond en larmes.

BabyRose est perturbée par tout ce remue-ménage et s’agrippe à nous en pleurant.

BN et Clochette découvre leur classe finger in the nose et se mettent à jouer. L’aspirateur, la dînette… Un vrai petit couple.

9h00, au tour de Rebelle. Un selfie avec papa et nous attendons de rencontrer la maîtresse. « MAIS MOI, je ne veux pas dire bonjour à ma maîtresse. Je veux dire bonjour à mes copains ! ». Elle a les larmes au bord des yeux. Une fois en classe, difficile d’aller vers les copains finalement et quitter ma jambe. « Regarde ma crevette… » (Oui, c’est la plus potelée et c’est ma crevette)« Regarde ma crevette, il y’a Ethan ! ». Ethan me regarde d’un oeil torve. Ma fille ne le regarde pas du tout. Raté. Elle trouve la dînette. « MAIS MOI, je voulais faire de la pâte à modeler… ». Elle râle, c’est bon signe. L’ATSEM n’est pas motivée pour sortir la pâte à modeler (et en mettre partout) (et nettoyer derrière). Ma fille se résigne à jouer à la dînette. Je la sens mûre pour un au revoir en douceur et je la quitte, sans larmes, sur un bisous.

A 11h20, fin de la rentrée pour ma Rebelle. Elle rit, elle pleure, elle lâche ce trop plein d’émotions qu’elle a contenues toute la matinée. « C’est TROP BIEN l’école ! » et puis elle rit à travers ses larmes et ne quitte pas mes bras. Et ne comprend pas pourquoi son frère a l’immense privilège de ne sortir qu’A 15h35 (depuis la réforme, les horaires chez nous sont pourris. Et chez toi ?). Mais ce matin, deuxième journée, elle voulait aller…. « CHEZ TATA ! »

Complicité
Complicité
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s