Des microbes, des progrès… Novembre dans tous ses états

Publié le Mis à jour le

Voici des nouvelles de mes loulous sur le mois de novembre. Nous avons été terrassés par une gastro durant une semaine (une semaine sur un mois c’est énorme !) mais ça ne les a pas empêché de faire des progrès !

BN est toujours très ambivalent, toujours sur le fil. Il est fatigué, très fatigué malgré mes efforts pour le coucher tôt et lui permettre de grappiller toujours plus de minutes de sommeil le matin :
Un soir il s’est endormi avant le diner et ne s’est plus réveillé jusqu’au lendemain 7h … où je l’ai réveillé !
Le lendemain soir, il s’est endormi une heure plus tôt qu’à son habitude !
Le week-end suivant, il s’est levé à 9h30, lui qui ne dépasse jamais les 7h30 !
La fatigue le rend à fleur de peau, lui qui est déjà sensible. Il pleure pour un rien.

Les samedis et dimanches matins, il sort sa petite soeur BabyRose de son lit (qui s’empresse de venir nous tirer du lit) et il fait porter le chapeau à ses sœurs quand nous sommes réveillés : « Je n’y suis pour rien, c’est Rebelle qui l’a sorti de son lit ! ». Evidemment. Et la marmotte, tu la connais ?

A côté de ça, c’est un adorable petit garçon, que dis-je grand garçon. Il est câlin. Il aime ses sœurs et ne manque pas une occasion de le dire. Extrait d’un jour où nous regardions l’album de naissance de BabyRose : « Elle est trop chou …. Oh cette photo j’adore !!! Elle est vraiment trop chou ! … Qu’est-ce qu’elle est chou !! ». Avec Rebelle, ils s’attirent autant qu’ils se repoussent, comme des aimants. Lui, le grand, aime apprendre des choses à sa sœur. Il se sent valorisé.

Il se passionne actuellement pour Star Wars, comme tous ses copains. « Tu sais maman, STAR WA’Z il est trop fort !! » (hum, chéri, Star Wars n’est PAS un personnage…).

Il est toujours curieux de tout. Curieux de savoir d’où viennent les dinosaures, comment ils ont été découvert, « On pourrait fabriquer des faux os de dinosaure pour les reconstituer ? ».

Il cherche à me plaire en permanence, j’en ai bien conscience, et j’aimerais pouvoir le libérer de ce qui devient parfois un poids pour lui.

Il compte toujours beaucoup sur moi pour l’aider à faire les choses (s’habiller, mettre ses chaussures…). Et comme je ne veux pas le faire grandir trop vite, comme je ne veux pas qu’il se sente délaissé vis à vis de ses sœurs, j’ai toujours accédé assez volontiers à ses demandes. Mais j’ai eu un électrochoc lorsque, récemment, j’ai vu sa copine ReineDesNeiges se chausser seule après le sport, tandis que moi je lui mettais ses baskets. RdN l’a traité de bébé, ce qui l’a profondément vexé. Du coup je réalise qu’il est à nouveau temps de l’aider à s’autonomiser car il sait très bien faire les choses seul !

Rebelle

Un matin, j’ai sentis sa présence à côté de mon lit. A 5h30. J’ai gardé les yeux fermés et je n’ai pas bougé en pensant « Elle va finir par partir, elle va finir par partir. ». Elle est restée. J’ai retenu un soupir et je me suis redressée avec l’idée de la renvoyer au lit.

« Je veux faire pipi ! » … Okkkkk…

Là je fais une appartée pour que tu comprennes bien. Avec Rebelle , l’histoire de la propreté est très fluctuante. Souviens de mon cri de désespoir à ce sujet. Depuis, elle ne met plus de couches la journée, même si les fuites sont encore fréquentes. Mais la nuit, elle en porte. Elle ne se sentait pas prête à les enlever et je n’ai pas insisté.

Ce fameux matin donc, je me lève et je l’accompagne aux toilettes… où je réalise qu’elle a déjà retiré sa couche. Je la remet au lit (qui est sec) et j’envisage de lui faire remettre sa couche (sèche aussi) pour le reste de temps qu’il nous reste à dormir. Je plaisante… Moi je ne me suis pas rendormie.

Mais elle oui. Et j’ai décidé de la laisser sans protection pour voir… Elle n’a rien mouillé ! Je me suis donc dit « Bingo ! Elle est prête à dormir sans couches ! » (Je sais. Bingo c’est has-been !). Effectivement la semaine qui a suivi s’est plutôt bien déroulée, à un accident près. Ensuite… Elle a recommencé les pipis au lit et elle a remit les couches. Non parce que laver tous les jours le drap, l’alèse (qui ne protège plus rien) et la housse du matelas, tout ça sans sèche-linge… J’ai craqué (en deux jours, tout à fait). Deux nuits plus tard elle a réclamé à nouveau de dormir sans couches. Affaire à suivre…

Sinon l’école se passe divinement bien… si l’on excepte ses tendances cleptomanes. « Oh, un gant reine des neiges dans ton sac. A qui est-il ma chérie ? » « A moi ! » (Je crois que ma fille NON PLUS ne connait pas l’histoire de la marmotte et du chocolat). J’ai comme ça retrouvé des tétines, de la pâte à modeler, une écharpe et un gant. Sans compter que ma chérie est partageuse car elle donne aussi… ses barrettes. « Bah oui, Lily elle n’avait pas de barrettes, tu comprends maman ! ». Pauvre Lily.

BabyRose a enfin été chez le coiffeur… pour couper 3 mèches. C’était presque symbolique mais je n’en pouvais plus de ces mèches rebelles partout. Elle a également les oreilles percées depuis peu. En se découvrant avec les perles aux oreilles pour la première fois, alors que son papa s’extasiait sur sa grande beauté, elle a fermement répliqué « NON !! ».

C’est d’ailleurs son mot fétiche, passe-partout. Elle s’exclame « NON !! » lorsque je chantonne (ah bon, à ce point là…. je chante si faux ?!).

Babyrose babille et commence à parler. Le « non » n’est plus son seul moyen d’expression. Elle répète les mots et y prend beaucoup de plaisir. Il y’a des sons qui lui plaisent « ain » (pain, main, bain), « on » (bonbons… évidemment ! Chausson, pardon…) et « an » (dedans). Il y’a bien sûr les classiques voilà, bravo, caca, doudou, dodo, allô, bobo. Je fonds.

Elle n’aime pas m’entendre chanter mais c’est pourtant une grande chanteuse… à sa façon. Quelques notes fredonnées sur une mélodie récurrente et c’est la plus heureuse. Elle danse. Elle sautille de plaisir…

Et parfois de colère ! Car les colères ont fait leur apparition. Récemment elle nous a scotché, Roméo et moi. De colère, elle a claqué une porte dans un sens, de toutes ses forces. Et avant que nous ayons vraiment réalisé, elle l’a claqué dans l’autre sens. Elle est tenace (têtue ? Butée ?) et ses colères peuvent durer indéfiniment si nous les ignorons.

Malgré cela elle reste la plus douce de mes deux filles…. Limite chochotte hein ! Quand elle mange et qu’un peu de nourriture tombe sur la table, elle crie jusqu’à ce qu’on ait nettoyé. (Au début j’avais toujours peur qu’il lui soit arrivé quelque chose de grave. Tu connais l’enfant qui criait au loup ?) Alors je te laisse imaginer la catastrophe lorsqu’elle en a sur le bout des doigts, ce qui ne l’empêche pas… de manger avec les doigts. Cherches l’erreur. Le paradoxe des enfants !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mes amours ❤

Publicités

2 réflexions au sujet de « Des microbes, des progrès… Novembre dans tous ses états »

    milimam a dit:
    2 décembre 2015 à 15:36

    Qu’ils sont beaux tes loulous …
    Grosses bises à tous !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s