Etre une maman ordinaire

Publié le Mis à jour le

Presque une semaine sans nouvelles, ici. Pourtant je n’ai rien fait d’exceptionnel ces derniers jours. Parce que oui, c’est aussi ça, la vie d’une maman ordinaire, des petits riens qui s’accumulent et forment une semaine bien remplie sans que rien d’exceptionnel ne soit arrivé.

Voici en vrac quelques exemples de choses que j’ai faite et vécu ces derniers jours :

Après avoir passé quelques heures chez une petite copine de Rebelle, je suis rentrée chez moi et j’ai savouré mon intérieur tellement rangé !

Et quand nous avons enfin enlevé le sapin et toutes les décorations de Noël (on a fait durer le plaisir cette année), j’ai été heureuse de retrouver un salon épuré dans lequel on circule facilement.

J’ai vraiment touché le fond… de mon panier à linge !!! C’est si rare et si grisant (oui, carrément, grisant) de le voir vide !

J’ai commencé à tenir ma bonne résolution 2016 sans même le vouloir en emmenant ma Rebelle chez la pédiatre pour ensuite passer quelques heures avec elle toute seule à la ludothèque.

J’ai profité des soldes pour acheter une jolie veste à ma Rebelle et j’ai pu l’observer partager un beau moment de complicité et de fous rires lorsqu’elle BabyRose enfila aussi cette veste trop grande pour elle.

Même au petit déjeuner pour ma BabyRose c’est « jamais sans mon bébé ! ».

filles

J’ai réédité le calendrier de gestion des colères, pour BN, et gestion des couchers, pour Rebelle, en m’inspirant de la méthode et du tableau de Mamanwhatelse, ainsi qu’en utilisant des illustrations d’Its a mum’s life.

Rebelle a accueilli une nouvelle amie dans son lit pour adoucir ses couchers : une belle veilleuse Pabobo.

Nous avons enchaîné avec un week-end on ne peut plus tranquille, à la maison, au jardin d’enfant, à regarder les enfants faire du vélo au soleil, avec BN un peu fiévreux.

Et puis nous avons savouré une galette briochée suite à un achat imprévu et fait un heureux roi, BN ainsi qu’une malheureuse princesse, qui a (à nouveau) malencontreusement cassé la fève Anna d’Arendelle. (Elle peut me dire merci pour ses deux mains gauches.) (Ou pas.)

petitsriens

J’ai repris le travail en redoutant l’appel de l’école au sujet de BN que j’ai effectivement reçu… concernant Rebelle en fait.

J’ai donc quitté l’ambiance pesante du travail et je reste au chaud et à la maison avec mes petits malades quelques jours pour les remettre d’aplomb.

Pendant ce temps ma BabyRose s’éclate à la babygym avec sa nounou d’enfer !

babygym

Et puis malgré quelques moments difficiles avec eux, quelques moments où finalement c’est moi qui fatigue et c’est ma patiente qui flanche, je les observe lorsqu’ils sont calmes et je mesure ma chance d’avoir de si beaux enfants. Objectivement, ABSOLUMENT !

eux

Voilà, c’est ça la vie d’une maman ordinaire.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Etre une maman ordinaire »

    La vie d'leur mère a dit:
    7 février 2016 à 13:02

    Je ne fais rien d’extraordinaire et pourtant, comme toi, j’ai l’impression de ne pas arrêter…
    Je suis intéressée par ton tableau de gestion des humeurs ! Tu fais quoi exactement ?

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s