A toi qui regarde mes enfants avec condescendance, je veux te dire…

Publié le Mis à jour le

Récemment nous étions à table chez des amis et j’étais sans cesse interrompue pour donner de l’eau à l’un de mes enfants ou les emmener aux toilettes. A tour de rôle. Toutes les 10 minutes.

« Tu vas connaître mes toilettes par coeur ! » riait l’hôtesse.

Devant ce manège répété de mes enfants qui me laissaient peu de répit, l’une des invités, en couple mais sans enfants, s’est tournée vers son cher et tendre en riant jaune :

« Ça ne donne pas envie, tu vois à quoi on échappe ! ».

Le cher et tendre en question a ricané, visiblement peu pressé d’avoir des enfants.

Alors à toi qui regarde d’un œil condescendant mes enfants chronophages et qui as pitié de moi, j’ai envie de dire ceci :

Surtout pas, il ne faut pas avoir pitié de moi ! C’est vrai, mes enfants m’accaparent souvent et pourtant j’aime ça parce que …

Le bonheur de mes enfants est une drogue puissance 1.000 qui me permet de soulever des montagnes. Tu n’imagines pas à quel point, et tu ne pourras pas connaître ce bonheur là, tant que tu n’y auras pas goûté. Le rire de mes enfants est une vraie décharge d’ocytocine, du bonheur en barres !

Quand ils ne sont pas avec moi, je souffle mais ils me manquent aussi. Mon cœur est plus vide, ce qui me permet d’affirmer que mes enfants remplissent mon cœur, le gonfle à le faire exploser, dans le bon sens.

Mes enfants me permettent de me concentrer sur les choses importantes de la vie, sans m’éparpiller dans des chemins de traverse. Ils m’aident à regarder le quotidien avec un œil neuf. En effet, ils n’ont pas leur pareil pour découvrir, admirer, savourer des petits riens qui nous sont devenus tellement banals : une fleur, une pomme de pin, un bâton tordu. Leurs yeux pétillent et ces étincelles sont véritablement magiques ! Elles me rappellent que moi aussi j’aimais ramasser les pommes de pins l’été parce qu’elles étaient synonymes de vacances. Plus tard, j’aimais les bomber d’or ou d’argent pour décorer la maison à Noël. Les bâtons tordus étaient des baguettes de fée. J’affectionnais aussi de dénicher de belles pierres aux reflets verts ou violet dans le lit de la rivière, pendant nos vacances. Aujourd’hui je suis sûre que je trouverais ces cailloux plutôt gris, mais la petite fille que j’étais y voyais des trésors.

Mes enfants me rappellent cela et ainsi à travers eux, je peux à nouveau cultiver mon âme d’enfant, si importante.

Chacun de leurs progrès sont aussi une victoire pour moi, ils m’assurent que je fais du bon travail en tant que maman, malgré les moments plus difficiles. Je les vois évoluer et je suis immensément heureuse lorsque je constate qu’ils sont sur le bon chemin.

Oui, mes enfants me rendent heureuse, simplement, au sens le plus strict du terme.

Du bonheur pur et sincère.

Alors à toi qui me juge avec cet air condescendant, qui ne voit que la partie immergée de l’iceberg et la fatigue du moment, oui toi, je te souhaite un jour de connaître cet immense bonheur d’avoir des enfants !

Je te remets une illustration de ma copine et talentueuse ©Ladybird, qui d’ailleurs est en repos forcé depuis plusieurs mois pour cause de grossesse fatigante. Bientôt la fin ma Ladybird <3<3

Publicités

2 réflexions au sujet de « A toi qui regarde mes enfants avec condescendance, je veux te dire… »

    Anne Rollais a dit:
    14 juillet 2016 à 15:15

    et oui c’est ca les enfants

    Aimé par 1 personne

    La vie d'leur mère a dit:
    14 juillet 2016 à 18:53

    Ceux qui n’ont pas d’enfant ne peuvent pas comprendre, c’est clair et net…!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s