Une journée luge avec nos enfants, c’est :

●● Le bran-le-bas de combat pour trouver l’équipement nécessaire à petit prix (parce qu’à leur âge il faut le changer chaque année et ça peut vite être un coût).
●● Quelques kilomètres de route avec un fort risque de nausées intempestives (on commence à avoir l’habitude de gérer !)
●● Environ 1 heure pour s’équiper une fois sur place (j’exagère à peine).

Et puis…

Le plaisir ! Et oui, tous ces efforts récompensés par le plaisir d’une journée en famille et entre amis.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mais commençons par le commencement :

Lorsque la nounou nous a prêté des boots pour BabyRose, « au cas où », cela a été notre déclencheur. Nous habitons les alpes-maritimes, près des premières stations de ski, ce qui rend l’aller-retour dans la journée tout à fait réalisable. Un vrai luxe pour les petits budget. Nous n’étions pas retourné à la luge depuis février 2014. J’étais alors bien enceinte de BabyRose qui n’avait depuis jamais eu la chance de découvrir la neige.

Et puis cette année, les boots… ! J’ai alors mis en marche l’opération « journée luge ». Parce que la luge est nettement moins onéreuse que le ski. Pas besoin de trouver l’équipement, de payer les forfaits et accessoirement les cours pour les enfants. Une luge, une « pelle », cela suffit à leur bonheur.

J’ai réussi en un temps record à me faire prêter la majorité des équipements, combinaisons, vêtements thermiques, boots et gants. Pour le peu qui me manquait, j’ai acheté d’occasion. Nous avons ainsi pu équiper nos enfants en intégralité pour la modique somme de 25€ !

Nous avions déjà une luge, achetée justement pour notre journée de février 2014.

Avec les amis, nous avons fixé une date, le lieu et l’heure du départ… et nous n’avons plus eu qu’à attendre le jour J !

Le jour du départ, les enfants n’ont eu aucun mal à se lever malgré l’heure matinale (une heure d’école), surtout BN :

« C’est aujourd’hui la luge !? » s’est-il exclamé les yeux brillants d’espoir, soudain redressé dans son lit. Ses sœurs étaient tout aussi enthousiastes bien que parfaitement ignorantes de ce qui les attendait (Rebelle n’avait que 20 mois lors de notre dernière sortie). L’effet « nouveaux vêtements » sûrement, ce sont des filles !

Evidemment, je savais que la route serait périlleuse avec nos malades professionnels. Je me suis donc installées au milieu, entre les filles, mes seaux à la main, BN étant assis « dans le coffre » (rassure-toi, nous avons un 7 places) (je ne suis pas comme ça…). Et heureusement puisque à quelques kilomètres de l’arrivée, BabyRose a succombé. Au retour en revanche, c’est sa soeur qui nous a gratifié d’un magnifique geyser… dans la cage d’escalier (alors que nous nous croyions sauvés !).

Ça, c’est pour la partie pas glop, le trajet en lui-même.

Nous avons eu une autre inquiétude durant le trajet… « Maman, pourquoi il n’y a pas de neige ? ». Effectivement, elle a mis le temps à arriver… ou bien nous à la trouver, peu de temps avant l’arrivée. Les enfants ont moyennement apprécié nos blagues comme quoi ils seraient obligés de faire leurs descentes en luge sur les bas-côté caillouteux de la route. Hum.

Finalement, nous avons trouvé la neige et la station.

La seconde épreuve de la journée a commencé : l’équipement.

Il est bien entendu que les enfants n’étaient pas en combinaison/boots dans la voiture, ils auraient eu trop chaud. Et les enfants, même grands, peine à enfiler ces étranges combinaisons… « Maman, il s’enfile dans quel sens mon pantalon ? ». Pour rajouter encore à la difficulté, il faut équiper les enfants dans la voiture, pour qu’ils ne prennent pas froid et ne risquent pas de mettre une chaussette dans la neige ! « Pu…rée de combi qui ne s’enfile pas correctement ! Babyrose, arrête de gigoter ! Fichues boots, pourquoi les pieds ne vont pas jusqu’au bout ?!!! »

Une fois les enfants équipés, il nous faut encore nous habiller nous, les parents, déjà en nage, tout en gardant un œil les enfants qui, libérés de leurs chaînes ceinture, courent sur le parking, tout heureux de trouver la neige.

Enfin, toutes ces épreuves passées avec succès (hum), nous étions prêts à dévaler les pentes !

Immédiatement, BN s’est élancé sur la luge avec sa copine ReineDesNeiges. J’aurais du me méfier quand le papa de cette dernière m’a confié « Je décline toutes responsabilités si ma fille et ton fils ont un accident ! ». Oui, j’aurais du me méfier.

Première descente, première gamelle puisque les enfants ne maîtrisent absolument pas leur luge, et un visage un peu brûlé pour BN. Heureusement, la neige jouant le rôle d’anesthésiant, mon bonhomme est reparti aussitôt à l’assaut des pistes.

Les enfants se sont régalés. Rebelle et ses copines Clochette et ReineDesNeiges ont particulièrement aimé les pelles sur lesquelles elles partaient dans tous les sens, prenaient de sacrées gamelles accompagnées de longs fous-rire.

BabyRose et ses petites copines du même âges ont autant apprécié la luge que la neige en elle-même, BabyRose s’amusant à glisser sur le ventre directement.

Les parents se sont bien éclaté aussi ! Malgré un bémol pour le restaurant dont le service était… nul (je ne vois pas d’autres mots), la journée a été excellente. Les enfants ont décrété que c’était la « meilleure piste de luge de leur vie ! »

Publicités

2 commentaires sur « Une journée luge avec des enfants »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s