{Souvenir} Un journée en famille à OK Corral

Publié le Mis à jour le

Il est des articles que j’avais presque finalisés et puis… qui ont traîné, traîné. Mais j’ai quand même envie de vous le présenter, malgré quelques mois de retard. Cet articles fera donc parti des {souvenirs}.Quand Roméo m’a annoncé qu’il voulait emmener nos deux aînés au parc d’attraction OK Corral, j’étais un peu … dubitative. Laisse moi t’expliquer. Moi et les sensations fortes, ça fait 2. Par exemple, le menhir express du Parc Astérix me fait peur. (Même pas honte 😛 ) Pour ceux qui connaissent, dans ce même parc gaulois, Roméo m’avait traîné dans le Vol d’Icare après le petit déjeuner et j’étais sortie de là très très très blanche ! Et j’ai fais pire, attention accroche toi (Pierre Richard en action). Lors d’une fête foraine en région parisienne, j’ai fais un malaise… rien qu’en regardant l’attraction de l’ascenseur !!!!!

Bref, je me suis rapidement renseignée et rassurée, OK Corral est un parc bien plus familial et beaucoup plus axé sur la jeunesse. Des attractions à ma portée à priori. Si mes enfants peuvent le faire, moi aussi.

Nous avons donc fixé une date, acheté des places à prix réduits via un CE et nous voilà partis, un vendredi matin à 8h45, après avoir déposé BabyRose chez sa nounou. 8h45, en vacances, ça pique sacrément !

Arrivés à OK Corral, le décor était vite planté…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OK Corral, le parc

Situé à Cuges-les-pins dans les Bouches-du-Rhône, c’est un parc très familial axé sur les enfants. A la base, c’est un ranch que le propriétaire a transformé peu à peu en parc d’attraction sur le thème du Far West. Et tout y est, l’aspect brut, sauvage et l’odeur équestre ! Si tu y vas, n’ai pas peur de mettre les pieds dans la poussière parce qu’il y’en a partout. Prévoyante que je suis, j’avais mis des … tongs (dans un parc d’attraction, HEY WHAT DID YOU EXPECT ?!) et j’ai du ramener la moitié de la poussière du parc sur mes pieds.

YEAH HA !

Ce parc est à taille humaine et la majorité des attractions est dédiée aux jeunes enfants et adolescents. L’entrée est gratuite pour les moins de 1 mètres. Notre petit gabarit qu’est Rebelle a pu en profiter. Pas de chance pour elle… Je t’explique tout dans la suite dans l’article !

OK Corral, les spectacles

L’un des points forts du parc réside dans ses spectacles, cinq dans la journée. Nous avons pu assister à trois d’entre eux, mettant en scène des batailles et des chevauchées épiques plus vraies que nature !

L’attaque du train

Deux cow-boys à la Bonny and Clide s’associe avec un malfrat mexicain pour attaquer un train et dépouiller ses passagers. S’en suit des batailles, des trahisons, des coups de pistolets tirés dans tous les sens avec une Happy End digne d’un film hollywoodien ! Un vrai bon moment mené avec passion par des acteurs qui se donnent au maximum ! Ce que je n’avais pas prévu c’est la réaction de Rebelle, blottie sur mes genoux aux premiers coups tirés. « Ils sont morts pour de vrai ? Pourquoi les pistolets ils font du feu ? » Avec les étincelles, la fumée et le bruit aussi assourdissant qu’un feu d’artifice, ma petite fille a cru assister à des morts en direct. Oups. Elle a été très soulagée lorsqu’à la fin du spectacle, tous les acteurs se relèvent et viennent saluer.

Le masque de Zorro

Enfin l’intitulé exact n’est pas celui-ci mais le spectacle m’a fait penser au film du même nom avec Banderas. L’histoire d’un Zorro vieillissant, Don Diego Delaega qui forme son neveu Alejandro pour prendre sa place. En intérieur, contrairement au premier spectacle, celui-ci est plus intimiste et interactif. Zorro (le nouveau) fuit des malfrats, se cache et demande au public de ne pas le trahir en dévoilant sa cachette. Les enfants de la salle promettent avec ardeur. Lorsque les malfrats arrivent à leur tour et nous interrogent, les mêmes enfants hurlent en pointant du doigt « Il est là !!! » (Les traîtres !). Bref là encore, on assiste à quelques batailles (moins spectaculaires, plus de cap et d’épées), à des chevauchées (le nouveau Tornado en jette !!). BN a été emballé par l’histoire de Zorro qui est devenu l’un de ses héros favoris !

Cow-Boys et indiens

A nouveau en extérieur et avec la participation de quelques spectateurs, ce spectacle nous plonge dans le combat des indiens pour faire respecter leurs coutumes aux envahisseurs que sont les colons. Dans le même décor que le premier spectacle (un peu dommage), nous suivons le combat de cette tribue indienne qui cherche à se faire respecter sans engendrer un cycle de violence. « Tu es pour qui toi BN ? Moi je suis pour les indiens, ils vont gagner ! ». « Même pas vrai ! C’est les cow-boys les plus forts ! » A nouveau, Ok Corral nous régale de cavalcades et batailles dans un nuage de poussière. D’une bonne fois indéniable, BN remarqua qu’il avait toujours su que les indiens gagneraient. :-P.

Ces spectacles sont une vraie réussite pour un petit parc régional. Les comédiens/cavaliers se rendent disponibles après les spectacles pour une séance photo, gratuite en extérieure, payante pour le spectacle de Zorro. Rien que pour les chevaux j’y serais bien allée mais il y’avait trop de monde.

OK Corral, les attractions

Parlons un peu des attractions parce que bon, sur le papier, OK Corral est un parc d’attraction avant tout ! Alors dès le départ, soyons clair, si tu es fan absolu de sensations très fortes, passe ton chemin. Ce parc est plutôt modeste de ce côté là et privilégie la jeunesse. Rebelle a testé toutes les attractions pour les moins de 1 mètres avec plaisir. BN les a quasiment toutes faites, excepté le Gold Rush, le vrai grand 8 du parc (parce que ses parents ne voulaient pas l’accompagner, huhu), les Rapides du Colorado et le Flying Tortle pour donner la priorité aux activités que l’on pouvait faire à quatre (et un peu pour les mêmes raisons que le Gold Rush…)

Nous n’avons pas non plus testé les jeux d’eaux parce que… nous n’avions pas prévu de maillots de bain. Tout au long de la journée, BN a râlé « verbalisé son désaccord » 😀 .

A chaque entrée d’attraction, une toise permet de contrôler la taille des enfants et précise si les enfants autorisés doivent être accompagnés d’un adulte. Impossible de tricher pour y entrer !

Voici un point sur les attractions des tous-petits (moins de 1 mètres) :

Les nombreux manèges

Nous avons chevauché au Crazy Horse (et nous parlons vraiment de chevaux bien sûr ^_^ !), pris une pause au Coffee Time, Rebelle a dirigé une calèche cow-boy au grand dam de son frère qui aurait préféré la voir s’impliquer chez les indiens, les enfants ont « voyagé » autour de l’eau à bord du train Pacific Railroad, attraction qui présentait bien plus d’intérêt lorsqu’ils étaient dans la locomotive et pouvaient actionner la trompe. Certains manèges comme le Swinging Bears ajoutent des petites sensations en l’occurrence un effet de rebond qui faisait beaucoup rire les enfants.

Le Pony Express express nous entraîne en un petit circuit sur des chevaux mécaniques. « Allez Tornado ! » hurlait ma fille alors que BN nous narguait loin devant. Le spectacle de Zorro était déjà passé par là !

Sur certains manèges comme le Pony Express ou le Crazy Horses, ma Rebelle si dégourdie devait être accompagnée en raison de sa taille, ce qu’elle a estimé très frustrant et je la comprend bien !

A OK Corral, quelques manèges sortent du lot et donnent la sensation aux plus petits d’être vraiment dans un parc d’attraction.

Les manèges à petites sensations

Le Little Canoé permet aux enfants de découvrir à leur échelle l’attraction du bateau qui se balance de gauche à droite. Tandis que le canoé prenait son envol, avec à son bord un BN pacha sur son siège et une Rebelle toute excitée par l’aventure, celle-ci s’est mise à raconter notre vie à la responsable de l’attraction. « Moi je m’appelle Rebelle et lui c’est mon frère BN. Il a bientôt 6 ans mais pas encore, 5 ans et demi. Moi j’ai 4 ans…. » Heureusement que l’attraction ne dure pas longtemps, Dieu sait quels secrets de famille elle aurait pu révéler à la dame hautement intéressée (qui étouffait un bâillement entre deux tours) ^_^.

Le Mexican Twist qui tourne dans tous les sens…. en restant au sol fort heureusement pour moi. Je conseille fortement de ne pas manger avant de faire l’attraction car même si elle est réservée aux tous-petits elle tourne vite et les enfants ont le cœur bien plus accroché que nous ! Ce manège aux couleurs mexicaine ajoute cette touche très grand Ouest avec l’odeur très forte des chevaux qui paisse derrière.

Le Tornado, les petites chaises volantes. Quand Rebelle s’est installée, j’ai pensé qu’elle aurait peur là-dedans, impossible qu’il en soit autrement. Au premier tour, je vois tous les enfants qui agrippent les chaînes de leurs chaises avec un grand sourire. Ma fille … suce son pouce d’un air blasé. Le coup de fatigue de la journée ! Au deuxième tour… elle me tire la langue. Troisième tour, elle m’offre une magnifique grimace en étirant sa bouche d’un air malicieux. Quatrième tour, autre grimace. Cinquième tour… Bref, elle s’est rapidement reposée et sa malice a reprit le dessus. BN est arrivé avec Roméo au manège et s’est assis à côté de sa sœur qui voulait rempiler pour un second tour. Durant le vol, des enfants se sont fait gronder parce qu’ils balançaient les chaises pour se bousculer…

C’était mes enfants.

Bref, le manège ne l’a pas du tout impressionné finalement !

Les manèges pour les grands (1m00 et +)

Nous voilà aux choses sérieuses, les sensations un peu plus fortes pour enfants un peu plus grands.

Les montagnes sacrées sont quatre toboggans accolés, en vagues, longs de 80 mètres, que l’on descend sur des toiles de jutes. Normalement accessible à partir d’1m10 et accompagnés, BN et Rebelle en ont fait sans problèmes (oui, nous avons fraudé pour Rebelle O.o). BN s’élançait seul sans aucun problèmes et était nettement plus rapide que Rebelle et moi assises sur le même sac (surtout lorsque mes pieds qui dépassaient du sac freinait la descente à chaque creux de vagues… on est doué ou on ne l’est pas)

Alligator Island, la première attraction que nous avons faite puisqu’elle est située près de l’entrée et qui reste pour moi un grand mystère. Un grand mystère parce que c’est l’attraction pour laquelle nous avons le plus poireauté, à l’intérieur en plus, sans brin d’air. C’est peut-être parce qu’elle est à l’entrée justement, ou parce qu’elle est récente, mais certainement pas parce que c’est la plus fun. Elle est amusante, vraiment, mais niveau sensations on connait mieux. En bref, on monte à deux dans une nacelle située sur le dos d’un alligator flottant sur l’eau et attaché à une plateforme ronde. La plateforme se met à tourner. Grâce à un volant dans la nacelle, le conducteur (dans notre cas BN) peut déplacer son alligator de gauche à droite de façon à le coller ou le décoller de la plateforme, tout en tournant et en éclaboussant (de façon soft). Après avoir attendu si longtemps, notamment au chaud, ou en plein soleil pour la deuxième partie de la file d’attente, on apprécierait plus d’éclaboussures. BN a très vite compris l’enjeu et s’est amusé avec le volant pour amplifier les sensations.

Le Splash Mountain, l’équivalent du Menhir Express avec moins de circuit et plus de chutes. Le bonheur. Roméo s’y est collé la première fois, mais pour le deuxième tour et devant l’enthousiasme de BN j’ai pris mon courage à deux mains. Quand même, si mon garçon de presque-six-ans pouvait le faire sans craintes, moi aussi nan mais oh. A l’entrée, la responsable nous a bien rappelé de garder les mains dans le bateau (hein BN !). Oui mais elle a oublié de nous demander d’enlever les casquettes et donc à la première petite descente, qui arrive rapidement, j’ai voulu faire ma maligne en levant les bras … et ma casquette s’est envolée ! (Comment ça j’aurais du y penser toute seule ?!). Juste le temps de la récupérer à l’arrière du bateau, nous avons entamé la deuxième montée avec en ligne de mire la deuxième descente plus impressionnante… Devant moi, BN était enthousiasme. Derrière je n’en menais pas large. Evidemment j’ai eu peur. Mais JE L’AI FAIT ! Le grand splash à l’arrivée est sympa et bienvenue par temps de grosse chaleur (au passage il a nettoyé mes pieds poussiéreux) (mais pas pour longtemps 😀 ).

Le Serpent Hopi est un « petit » huit. Là encore Roméo s’y est collé au premier tour. Evidemment BN emballé a voulu le refaire et je l’ai accompagné. Vu de l’extérieur, ça avait l’air tellement easy que je me suis dis « trop fac’ ! ». Ce que je n’avais pas du tout anticipé, c’est qu’au milieu de la toute première descente, le train accélère brusquement en nous penchant à 45°C. La première fois ça fait bizarre et puis on y prend goût (même moi !). On refait trois fois le circuit qui a un goût de trop peu finalement.

Enfin, ce n’est pas un manège mais BN l’a plébiscité toute la journée : la maison hantée. Assis par deux dans un wagonnet, nous suivons un rail dans la pénombre, au gré des monstruosités qui nous entourent. La première fois nous l’avons fait en famille mais ce n’était finalement pas adapté à Rebelle qui est restée raide durant tout le circuit et blottie contre moi. BN en revanche l’a refait trois fois. Les têtes tranchées, broyées, les squelettes et autres joyeusetés l’ont beaucoup amusé. Dans les faits, cette maison hantée est gentillette, il n’y a pas de comédiens en chair et en os qui bondissent sur nous pour nous faire bondir de surprise ou hurler de peur. Cette attraction à laquelle je n’aurais pas pensé à eu un succès monstre auprès de mon aîné (sans mauvais jeu de mots) (ahah xD )

OK Corral, notre bilan

ENTHOUSIASTES !

Tellement que nous avons même offert un petit jouet aux enfants. BN a choisi un fusil de cow-boys pour dégommer les indiens et Rebelle, qui a longtemps hésité entre… tout ! a finalement décidé d’emporter un chapeau de cow-girl, YEAH HA ! !

Pour ceux qui aiment les parcs d’attractions familiaux et accessibles aux jeunes enfants; pour ceux qui ne recherche pas les sensations fortes, OK Corral est le parc idéal du Sud-Est.

On a aimé…

Le parc à échelle humaine. En une journée on en fait le tour, on a le temps de refaire les manèges qui nous ont beaucoup plu.
Le nombre d’attractions accessibles aux plus de 1 M.
Les spectacles bien conçus et joués avec enthousiasme.
Des repas à tarifs raisonnables (même si nous avions prévu des sandwichs, dans le doute)

On a regretté…

Quelques attractions limités en taille alors que notre petite Rebelle aurait pu y prendre part sans problèmes.

Et toi, tu as déjà testé ce parc ? Qu’en penses-tu ?

Complicité
Publicités

10 réflexions au sujet de « {Souvenir} Un journée en famille à OK Corral »

    Le Rire des Anges a dit:
    21 février 2017 à 06:49

    Rhooo la la!! Que de souvenirs, j’y suis allée j’étais petite avec mon frère!! 😍

    Aimé par 1 personne

    Appellation Maman a dit:
    21 février 2017 à 09:47

    Eh bien un grand merci pour cette découverte! 🙂 Cet été nous retournons à Cassis pour les vacances! et je suis toujours à la recherche d’activités sympas à faire avec les enfant. Ton article m’a convaincue. C’est noté sur ma liste pour cet été 🙂

    Aimé par 1 personne

    rivieramum a dit:
    21 février 2017 à 12:03

    Non mais ça donne envie !!!

    J'aime

      Mamanoquotidien a répondu:
      21 février 2017 à 12:05

      À faire avec tes puces cet été 😉.

      J'aime

        rivieramum a dit:
        23 février 2017 à 16:05

        Bonne idée c’est Pas tres loin en plus

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s