La luge de la loose (ou presque)

Publié le

Après une première sortie luge très réussie le mois dernier, nous avons décidé de remettre ça pour la dernière fois de la saison avec tata globe-trotteuse (on profite vite avant qu’elle reprenne son tour du monde !).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vu que la dernière fois s’était ultra bien passée, finger in the nose, on a pris les choses de façon beaucoup plus cool.

Beaucoup trop cool en fait !

Niveau équipement, nous étions parés. Nous avons emprunté une luge et une « pelle » supplémentaire chez notre nounou en or. La veille au soir j’ai préparé le pique-nique parce que cette fois, hors de question de se ruiner dans un restaurant hors de prix au service pourri, nous allions faire les choses bien jusqu’au bout !

J’ai quand même vérifié, la station annonçait beau temps. On ne sait jamais !

Et puis je suis allée me coucher, sereine.

Le lendemain, réveil matinal qui pique un peu mais c’est pour la bonne cause. J’ai attrapé les combinaisons, les gants, les bonnets, les boots et hop, dans un sac. Puis j’ai sorti les affaires à mettre en voiture et nous avons réveillé les enfants.

Quelques minutes plus tard, nous étions tous en voiture, rejoint de tata globe-trotteuse. Un convoi exceptionnel !

La première demi-heure du parcours, Rebelle a fièrement souligné : « Moi aujourd’hui je n’ai pas vomi, hein maman, pas comme la dernière fois ! »

Nous sortions de l’autoroute et allions commencer la route de montagne. J’ai pensé qu’elle ne devrait pas parler trop vite.

J’ai dû penser trop fort.

A peine quelques kilomètres plus loin, j’ai juste eu le temps de dégainer sous son nez le saut que j’avais soigneusement préparé au départ, « on ne sait jamais ! »

Un peu blanchette, elle m’assura ensuite que ça allait mieux. Je vis de l’autre côté que BabyRose flanchait. Hop, un coup de cocculine à chacune, comme la veille et le matin même. BN me prit par surprise à l’arrière (dans le coffre) (on-a-un-sept-place-rassure-toi-je-ne-suis-pas-comme-ça), heureusement je lui avait confié également un saut avant de partir.

Au top de l’organisation je te dis. Même si je m’en serais bien passé.

Bien évidemment, dans la foulée de sa sœur et son frère, BabyRose succomba.

Trajet de cauchemars, j’étais à deux doigts de faire comme mes enfants, quand Roméo se gara enfin…

« Mais… elle est où la neige ?! »

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Hum.

Effectivement.

Peu de neige à l’horizon.

Juste sur les pistes de ski, le strict minimum.

Bien bien, gardons la positive attitude. J’ai rassuré mes enfants :

« On va trouver un petit coin rien que pour nous, ne vous inquiétez pas ! »

Je n’en menais pas large du tout. Encore moins quand, enfin tous équipés, la vendeuse de forfaits m’assura qu’il n’y avait plus une seule piste de luge dans toute la station.

Et pour couronner le tout, tata globe-trotteuse m’avisa : « Y’ s’rai pas un peu p’tit le pantalon de BN ?! »

Oh pu… rée ! Je lui avais mis celui en 4 ans au lieu du 7 ans !

Zut et zut !

Allez, on souffle, on reste zen et surtout on continue à y croire.

Comme il y’avait quelques « lugeurs » en bas d’une piste de ski déserte, nous les avons rejoint. Après tout, pas un skieur à l’horizon, la piste devait être fermée. Première glissade pour les enfants et …

Un moniteur a débarqué pour nous signifier sans aucune diplomatie que il-faut-dégager-car-la-piste-est-réservée-aux-skieurs.

Oui bon, mais il n’y a pas de skieurs là.

Quand-même-la-piste-est-ouverte-dégagez !

Des gens ont râlé à côté de nous parce qu’ils venaient d’acheter une luge au vendeur du coin qui s’est bien gardé de leur signaler que c’était peut-être pas la peine vu le peu d’enneigement. Et puis les gens avaient peut-être fait 1h20 de route avec des vomitos… Un peu comme nous !

Nous nous sommes rabattus sur un côté de piste bien pourri, très plat et sans intérêt pour les luge. D’ailleurs au bout de 5 minutes, nos trois loulous ramassaient des pommes de pins de la forêt voisine.

Et soudain, tata globe-trotteuse avisa une grande descente là-bas-au-fond, un peu loin et un peu sableuse certes mais en dehors des pistes de ski. Une bonne descente bien raide comme on aime pour des glissades au top.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
admire notre spot mi-neige mi-terre !

Enfin, on a pu faire de la luge, de la VRAIE, de la bonne ^_^ !

Plusieurs glissades et avec tout ça, c’était déjà l’heure de manger dans les bois à côté. Le pique-nique fut vite expédié, retour sur les pistes. Glissades, roulades, cascades. A un, à deux et même trois sur une luge. Descente sur le ventre ou sur les fesses « toboggan !!! », nous avons enfin pu profiter !

Et puis les choses se sont gâtées : « Mes gants sont trempés ! » (avec des trémolos dans la voix).

Tata globe-trotteuse à la rescousse prêta ses gants.

Peu après, les gants valsèrent dans des cris et des larmes :

« J’AI FROIIIIIIIIIIIIIID ! J’AI TROP FROIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIID ! »

BN avait les boots, la combi et le pantalon thermique trempés. Avec ses boots, qu’on pressaient comme une éponge, on pouvait récolter presque un verre d’eau ! Tata globe-trotteuse n’hésite pas. Bran-le-bas de combat pour vite déshabiller petit bonhomme, ôter les chaussures, les chaussettes, le pantalon, LA TOTALE.

Et puis elle se tourne vers moi :

« Tu me passes un change s’il te plait ? »

Yeux de merlan frit. Un… QUOI ?!

Mais enfin, un change !

Celui qui est bien au chaud au fond… d’un placard, à la maison, BIEN SÛR !

La dernière journée luge s’était si bien passée que je n’avais pris AUCUNE précautions !

Dans les larmes et les cris, Roméo enroula BN dans sa propre veste de combi puis le prit dans ses bras, direction la voiture à tout allure.

Derrière, avec tata globe-trotteuse nous avons tout remballé, les affaires, les sacs à dos, les luges… et les filles. BabyRose, fatiguée, voulait les bras.

Le retour à la voiture me parut interminable. Heureusement, une fois AU CHAUD, AU SEC, et assis, nous avons vraiment soufflé.

VRAIMENT.

Genre, sans vomitos !

Et une fois rentrés à la maison, après une bonne douche chaude pour les enfants, nous avons pu souffler devant un bon café/tisane/chocolat chaud. Un vrai bonheur. Nous avons regardé en famille les photos pour prolonger encore un peu la journée et puis…

OFF.

A 19h, Rebelle a souhaité aller au lit, sans manger. Elle s’est endormie sans broncher. Son frère et sa sœur ont tenu jusqu’à la fin du repas mais la soirée fut vite bouclée.

THE END.

A l’année prochaine pour de nouvelles aventures luge !

Publicités

2 réflexions au sujet de « La luge de la loose (ou presque) »

    Le Rire des Anges a dit:
    14 mars 2017 à 06:00

    Ha ha! La neige avec les enfants c’est chouette mais c’est quand même pas de tout repos! Vous vous en souviendrez de cette expédition! 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s