Alors que j’ai entamé mon cinquième mois de grossesse, la question de l’éducation de ce nouvel enfant à venir prend de plus en plus de place dans nos esprits.

Lorsque je regarde en arrière et la façon dont nous avons élevé nos trois premiers enfants, certaines choses me paraissent surréalistes tant elles sont à l’opposé de ce que nous souhaitons désormais pour notre famille.

Il n’y a pas très longtemps, ne sachant pas si nous aurions un autre enfant, nous avons donné beaucoup d’affaires de puériculture : le transat, la chaise haute, les lits à barreaux (nous en avions un pour chacune des filles) et finalement… cela nous va très bien. En y réfléchissant, nos besoins sont extrêmement minimes.

Alors jeunes parents, nous avons cédé à l’appel commercial d’une grande chaîne de puériculture que nous visitions. Avec la vendeuse nous avons fait le tour du magasin pour établir une liste de naissance. Souvent pour un premier enfant, c’est très pratique, tout l’entourage souhaite contribuer à vous équiper. Alors c’est ce que nous avons fait : créer notre liste de naissance qui s’allongeait à mesure que nous arpentions les rayons de ce commerce. Nous sommes ressortis de là heureux parce que nous pensions avoir acheté l’indispensable pour notre trésor à naître. Dans sa belle chambre, les meubles étaient tous assortis, ainsi que les décorations. Cela allait du plan à langer à un jeu d’encastrement en tissu en passant par la parure de lit et le plafonnier. Nous avions une poussette trio de très bonne qualité avec un sac à langer assorti plus un autre, plus grand, dans les mêmes coloris. Quelques biberons pour prendre le relais de l’allaitement dès ma reprise du travail, une chaise haute très encombrante, un transat, un parc, une multitude de jeux d’éveil et de bains…

Bref, nous étions E-Q-U-I-P-E-S.

Pourtant, avec le temps et d’autres naissances dans notre foyer, notre style de vie a peu à peu changé, non pas par nécessité mais par conviction.

Avec mes filles, j’ai découvert que le portage intensif pouvait me sauver la vie et je me suis un peu équipée.

Avec trois enfants dans une même chambre (fini le temps où notre fils était seul !) nous avons découvert avec soulagement la notion du minimalisme que nous avons étendu à notre appartement tout entier.

Avec une famille nombreuse j’ai découvert les joies du maternage et de l’instruction en famille.

Et avec l’arrivée de ce bébé, nous nous dirigeons avec beaucoup de plaisir vers la motricité libre et peut-être la DME (diversification menée par l’enfant).

Alors avec Roméo et certaines amies un peu dans mon cas, lorsque nous parlons de nos début avec la puériculture, nous en rions ! Aujourd’hui j’ai eu envie de faire un point sur ce qui nous parait aujourd’hui vraiment indispensable avec l’arrivée d’un enfant. Cette liste va être très personnelle puisqu’elle s’appuie sur des convictions propre à notre foyer qui ne seront peut-être pas les vôtres.

Des moyens de portage

Si c’était à refaire je n’achèterais pas de poussette trio. Je miserai tout dans de bons moyens de portage, dans un premier temps.
Le manduca, un porte-bébé pré-formé et physiologique qui permet de porter l’enfant dès sa naissance en position ventrale, dorsale et même sur le côté.
Une écharpe tissée pour l’hiver qui tient bien bébé lors des longues sorties, dès sa naissance et qui tient chaud autant à maman qu’à bébé.
Une écharpe extensible et facile d’utilisation pour les tous premiers mois et pour la maison. J’ai entendu parlé du sling, des écharpes Je Porte Mon Bébé (JPMB) mais ne les ayant pas encore essayé, je ne peux pas donner plus d’avis pour le moment. Une chose est certaine, je recherche ce type d’écharpe facile à enfiler et enlever pour la maison essentiellement lorsque je voudrais porter mon bébé sans interrompre mes occupations.

Une poussette légère et peu encombrante

Suite aux vols conjoints de notre poussette trio et de notre poussette canne (pas de chance !) nous avons racheté une poussette compacte et ultra légère : la Nano de Mountain Buggy. Le gros plus de cette poussette, contrairement à sa rivale directe qu’est la Yoyo de Babyzen, est de pouvoir y adapter n’importe quel cosy ! Cela fera un appoint appréciable à l’occasion.

Un bon cosy pour la voiture

Nous avons toujours le notre, issu de feu notre poussette trio. Il est bien sûr indispensable d’investir dans un bon cosy pour les premiers mois de bébé durant les trajets.

Un berceau cododo

Avec mon aîné j’étais très formatée sur l’idée qu’il fallait qu’il dorme vite dans sa chambre, seul, pour s’habituer. Comme je l’allaitais, je me levais chaque nuit pour le retrouver 🙄😴). Heureusement, nous avions alors la place de mettre un canapé dans sa chambre qui me sauvait bien la mise. Mais pour mes filles il était hors de question de recommencer ce schéma. Elles ont dormi avec nous jusqu’à ce qu’elles fassent des nuits complètes.

Pour l’instant, j’ai toujours la nacelle qui allait sur la poussette trio. Elle me servira de berceau dans les premiers temps afin d’allaiter plus aisément bébé la nuit. Dans l’idéal, j’aimerais aussi trouver un lit cododo à venir accoler à notre lit parental pour encore plus de facilité.
Un berceau cododo oui, mais d’occasion !.
Voilà une autre grosse différence avec la mère que j’étais à mes débuts. J’aimais acheter neuf pour que mon bébé ait le must de la puériculture. Aujourd’hui j’estime qu’il vaut mieux acheter d’occasion puisqu’on fait du bien à la planète autant qu’à son porte-monnaie. Alors si je ne trouve pas ce berceau, tant pis, j’aviserai.

Un coussin d’allaitement

J’en ai un qui m’a servi durant trois grossesses et allaitements et que je réutiliserai avec plaisir. Même lorsqu’une fois l’allaitement bien en place, il ne me servait plus de support pour bébé, je m’en servais simplement pour me caler plus confortablement sur mon canapé.
Les enfants ont également beaucoup jouer avec et lorsque nous enlevions les barreaux de leurs petits lits, nous le mettions comme barrière de protection dans un premier temps.
Bref, c’est mon incontournable !

Le petit équipement pour l’allaitement

Des coussinets dans les premiers temps pour éviter les fuites sur le t-shirt.
Deux bons soutiens-gorges d’allaitement.
Des langes pour protéger mes vêtements et ceux du bébé. Cela fonctionne aussi pour les biberons.
J’ai un tire-lait électrique que je n’ai jamais pu réussir à utiliser avec BabyRose alors qu’avec les aînés j’y arrivais sans peine. Je ne suis pas sûre d’y avoir recourt à nouveau.

Des biberons ?

Pour finir dans l’allaitement, je ne me précipiterai pas à acheter de nouveaux biberons, pour deux raisons :
Un allaitement long, c’est ce que j’aimerais tenter avec ce bébé. J’ai allaité les trois premiers entre quatre mois et six mois, jusqu’à ma reprise d’emploi. Pour cet enfant la question ne se pose pas, je ne reprendrai pas le travail dans l’immédiat. Je souhaite donc lui consacrer autant de temps que possible.
Tous les biberons ne conviennent pas à tous les enfants. J’en ai fait l’expérience avec ma BabyRose qui a refusé en bloc les biberons que nous utilisions pour son frère et sa soeur. Grâce à des amies j’ai pu tester toutes sortes de biberons, de toutes marques et tous prix, anti-coliques… pour finalement constater que ceux qui allait à ma fille étaient les basiques de chez carrefour !

Les affaires de soin

Vraiment indispensables, elles sont finalement assez peu nombreuses : Un thermomètre de bain et un autre pour bébé, sérum physiologique avec lingettes stériles pour tout nettoyer (les yeux, le nez, le visage, les fesses…, des ciseaux pour couper les ongles, de la crème hydratante à utiliser en appoint du lait maternel.

Un tapis confortable

Pour l’instant je possède un tapis épais qui allait au fond de mon parc à jouet. Je compte le poser sur des dalles en mousse pour y déposer bébé lorsqu’il sera encore petit et statique.
Plus de transat ni de parc, nous souhaitons que cet enfant soit au milieu de nous et de ses aînés plus librement. Bien sûr, nous serons vigilants et nous l’aurons à mes côtés dès que possible.

________

C’est à peu près tout. Nous vivons dans un appartement donc les babyphone ne sont pas utiles. Pour tous le reste, voici mon point de vue :

Le bain

Nous avons toujours notre baignoire bébé, cependant je ne suis pas sûre de la réutiliser. J’aimerai tenter le bain libre dans la grande baignoire et voir si mon dos le supporte. Il existe également des séparateurs de baignoire pour n’en remplir qu’une moitié et consommer moins d’eau. Mettre un fond d’eau et bébé directement dedans peut lui permettre de partager rapidement ses bains avec les plus grands.
Les jouets de bains sont parfaitement inutiles. Tous les aspergeurs de bain que nous avons eu se sont rapidement encrassés. De plus les enfants jouent énormément avec nos bouteilles vides et des bouchons !

Le sac à langer

Alors qu’il était plein à craquer pour mon fils (changes, doudous, biberon et dose de lait, matelas à langer, langes et bavoirs, trousse entière de soin, etc.), il s’est peu à peu vider pour mes filles jusqu’à n’emporter que l’essentiel (un change, un doudou parfois, du sérum physiologique, un lange).

D’autre part, je trouve maintenant parfaitement inutile d’utiliser un sac spécifique quand un basique sac à dos fait parfaitement le job !

Le plan à langer

Jeune primipare, nous en avions acheté deux, l’un dans la salle de bain et l’autre dans la chambre de notre fils… qui n’a jamais servi ! Nous en avons toujours un d’ailleurs. Cependant pour mes filles, je réalise que je les changeais beaucoup dans le salon sur le canapé, avec juste une serviette pour protéger, afin d’avoir un œil sur les aînés.
Aujourd’hui les aînés sont plus grands mais je pense toujours partager des moments de change avec eux pour les impliquer, notamment, plus facilement.

Le lit à barreaux

Tant qu’il ne fera pas ses nuits, ce bébé dormira avec nous dans la chambre, dans sa nacelle ou éventuellement un berceau cododo. Par la suite, nous pensons le passer dans un lit au sol.

La chaise haute

La notre était une occasion très encombrante et peu pratique, sans compter qu’elle n’était pas très jolie. Nous l’avons beaucoup utilisé pour l’aîné et puis nous avons découvert les rehausseurs de chaises classiques ! Ce fut une révélation. Dès que les enfants se tenaient bien, nous les calions dans les rehausseurs à l’aide de serviettes, nous les attachions et ils pouvaient partager des repas avec nous sans être gênés par une volumineuse tablette.
Cela est d’autant plus d’actualité que nous nous interessons à la DME, diversification menée par l’enfant, qui consiste à lui présenter dès qu’il montre de l’intérêt pour notre nourriture, des morceaux de fruits et légumes, sans passer par les petits pots, purées et compotes.

Les jeux d’éveil

Nous en avons encore quelque-uns mais nous ne ne souhaitons pas investir dans d’autres jouets. Parmi les (encore trop) nombreux jouets de nos aînés, il y’en a qui sont sans danger pour le bébé. Nous voudrions plutôt amener les grands à bien les identifier pour y jouer librement près du bébé qui pourra alors y avoir accès. Quand aux jeux avec de petites pièces, à nous parents d’inciter nos grands à y jouer dans leur chambre et avec prudence… toujours sous notre surveillance.

Pour terminer cet article, j’aimerai vous mettre quelques illustration de Bougribouillons sur ce qu’est la motricité libre. Des dessins l’expriment parfois mieux que des mots.




La suite est directement sur son blog !

Publicités

10 commentaires sur « {PUERICULTURE} Et si c’était à refaire… »

  1. On s’était déjà fait cette réflexion lorsque j’étais enceinte des filles… on avait beaucoup acheté et reçu d’affaires pour Anakin… mais quand tu en as 2 en même temps tu essayes de parer au plus utile! 😉 (j’aime beaucoup le nouveau décor de ton joli blog!)

    Aimé par 1 personne

  2. J’adore cet article! Et nous partageons cette façon de faire (c’est marrant d’ailleurs on en parlait hier avec d’autres parents). Nous avons essayé d’acheter le moins de choses possible. Ayant la chance d’avoir une belle soeur avec deux petites filles elle nous a prêté ce dont nous avions besoin et on a essayé de se concentrer sur l’essentiel. Comme tu le dis, pour la planète c’est bien et aussi pour leur apprendre à ne pas consommer puis jeter, pour qu’ils prennent le temps de développer leur imagination avec ce qu’ils trouvent… Les enfants n’ont pas besoin d’avoir 36000 jouets dernier cris. Quand je vois la mienne qui s’eclate avec une petite cuillère et un pot de yaourt vide en délaissant ses jouets au moment où j’écris ce message, c’est la preuve vivante 😁

    Aimé par 1 personne

    1. C’est exactement ça pour les jouets, inutile d’acheter parce que ce qui leur plait, ce sont tous les objets du quotidien y compris du papier, des cartons… ! Au niveau des jouets, si c’était à refaire je ferais trèèès différemment. Pour l’instant j’essaye de sensibiliser mes enfants au tri et au fait d’avoir un peu moins de jouets mais qu’ils aiment tout autant. Ça n’est pas facile car nous partons de loin. On en a accumulé, des jeux, en 7 ans fois trois enfants !!

      J'aime

  3. Avant d’avoir mon premier enfant, mon mari et moi nous sommes nous aussi laisser séduire par le chant des sirènes des grandes enseignes de puériculture : oui, comme vous, nous nous sommes « équipés »… Jusqu’à qu’on se rende compte que beaucoup de ces affaires étaient inutiles et ne contribuaient souvent qu’à isoler l’enfant du reste de la famille (jeux d’éveil vs objets du quotidien manipulés à son niveau à lui, alimentation spéciale vs la même nourriture que tout le monde le sel en moins éventuellement etc.). C’est fou ce que ça embellit la vie de tout le monde de se libérer des pubs anxiogènes et culpabilisantes du marketing. 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Votre cheminement est très intéressant.
    Pour notre Petite Loutre, malgré le fait qu’elle soit notre premier bébé, nous avons essayé de faire au plus simple et pourtant, je trouve que nous avons fait des achats inutiles (ou mal choisi)… Pour les jouets, nous en avons peu et elle s’éclate avec ceux qu’elle a et les ustensiles du quotidien. Par contre, nous appréhendons un peu les fêtes de fin d’année et l’avalanche de cadeaux qui va souvent avec…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s