Noël est déjà partout, sur les réseaux sociaux, les blogs, les vlogs et dans de nombreux foyers. Je vois déjà des cadeaux fleurirent, des sapins briller de mille feux et des mamans (car soyons honnêtes, l’acharnée de Noël tous les ans, c’est souvent maman !) au taquet niveau décoration et organisation. J’en soupçonne beaucoup d’avoir déjà monté des tables témoins de leur réveillon et de peaufiner le menu du 25 décembre aux petits oignons.

Et chez nous ?

Je poste peu mais Noël mais j’ y pense … beaucoup ! Et ce, pour plusieurs raisons.

Depuis peu, mes aînés ne croient plus au Père Noël. Je l’ai relaté sur Facebook (et si tu ne me suis pas, je t’invite à me retrouver ici 😀) (C’est très amusant, j’y poste souvent les bons mots des enfants !)

Round 1 : la croyance envolée

Pour résumer, en septembre tous mes enfants y croyaient. Mais BN a commencé à avoir des doutes et à me questionner… lourdement. Il trouvait étrange par exemple que le Père Noël puisse supporter le froid toute une nuit. Et comme je n’aime pas mentir, je lui ai dit la vérité. C’est ensuite devenu entre nous un secret dont il était très fier et il parlait lourdement du Père Noël devant ses sœurs.

Mais un beau jour…

Je te le relate tout brut tel que je l’ai mis sur les réseaux sociaux, à chaud, c’est plus savoureux !

« Nous mangions tranquillement quand soudain, c’est sortit de je-ne-sais-où :

BN : J’espère que le Père Noël sera sympa cette année (clin d’oeil appuyé à mon attention 😂).
Rebelle (5 ans) : Han même pas vrai, le Père Noël n’existe pas, c’est les parents qui achètent les cadeaux à l’avance !!

Blanc.

😶
😶😶
😶😶😶

Panique à bord. On dit quoi ? On répond quoi ? On adopte quelle stratégie ? La blonde attitude mais-de-quoi-parle-tu-chérie-enfin-tu-es-tombée-sur-la-tête ou la vérité ?

Notre temps de non-réaction à joué en notre défaveur. Rebelle insiste :
Rebelle : Je le sais, c’est BN et Clochette qui disaient ça tout à l’heure ! Je SAIS que c’est vrai, j’ai tout entendu !!

Personnellement je suis partisane de la vérité et ce moment serait arrivé de toutes façons. Roméo rappelle juste que « chut, en face Babyrose n’a pas réalisé et ce n’est pas la peine d’insister sur le sujet. »

BN lance alors : « Et voilà, c’est casse-pieds, il faut TOUJOURS que Rebelle écoute mes conversations ! C’est comme quand on parlait de LA PETITE SOURIS QUI N’EXISTE PAS… »

#baillonnezles !

Voilà comment, en 5 minutes, deux de nos enfants ne croient plus au Père Noël et à la petite souris. La petite sœur, elle n’a pas capté … du moins je crois ! »

Je vais être honnête, cela me soulage un peu car cette croyance était trop marquée dans notre famille. Mon tout premier article était d’ailleurs consacré à ce sujet ! Je me suis laissée embarquer peu à peu dans un Noël commercial qui ne me correspond pas alors que les Noël de mon enfance étaient fait de messe de minuit, de repas en famille et de raison dans les dépenses pour les cadeaux. Pas de courses folles, pas d’étalage démesuré, pas de Père Noël à outrance…

Il m’a fallu des années pour faire marche arrière, j’étais surtout très désireuse de ne pas blesser certaines personnes de notre entourage mais cette année – stop ! – j’ai enfin l’envie et le courage d’inverser le processus pour le bien des enfants.

Round 2 : Quand le minimalisme s’en mêle

Tu le sais sûrement si tu me suis, 2017 est l’année de notre processus de minimalisme dans notre vie de tous les jours. Cela s’est étendu aux cadeaux, à l’anniversaire de BN pour commencer et nous souhaitons poursuivre sur cette voie pour un Noël plus doux.

Ainsi, cette année, j’ai caché tous les catalogues de jouets pour que les enfants établissent leur liste de Noël en se basant, non sur des images attrayantes mais sur leurs envies à eux, bien réelles et finalement moins nombreuses. Nous avons même pu raisonner BN et Rebelle, eux qui savent maintenant d’où viennent leurs cadeaux, pour qu’ils ne soumettent que le plus important à leur yeux.

Je peux te dire que contrairement aux années précédentes, leurs listes sont épurées et se résument à 4-5 souhaits plutôt que 10 !

Dans un soucis d’économie et d’écologie, nous privilégions également les achats d’occasion. L’un des cadeaux de BN sera même un don ! Pourquoi dépenser des fortunes dans des jeux neufs (et souvent de mauvaise qualité) qui serviront quelques années avant de partir à la poubelle ou au mieux à une oeuvre caritative ?

Enfin ces listes plus épurées nous permettent de glisser quelques cadeaux immatériels. Ainsi par exemple, chaque enfant recevra un abonnement à un magazine (Pomme d’Api pour BabyRose, Belles Histoires pour Rebelle et Histoires vraies pour BN).

Round 3 : Un Avent résolument familial

C’est mon round 3 mais en réalité nous allons commencer par là : préparer Noël avec une période de l’Avent résolument familiale. Pour cela, je me suis basée sur l’idée de Héloïse du blog Vivre pour l’essentiel.

Son calendrier est immatériel, fait de 24 petites attentions particulières à réaliser, une chaque jour, en famille, comme par exemple :

« 1.Aujourd’hui, on décore les fenêtres.
2. Aujourd’hui, on fait un tour de manège.
3. Aujourd’hui, on va donner les jouets qu’on utilise plus
4. Aujourd’hui, on prépare un chocolat chaud gourmand… »

Plus de cadeaux ni de chocolat, juste des petits gestes attentionnés les uns envers les autres, des petits riens qui suscitent un grand bonheur !

Alors même si je n’ai pas pu échapper aux calendriers chocolat de belle-maman (que nous n’avions pas eu le temps de prévenir de notre démarche), j’ajoute quand même ma touche cette année avec ce calendrier de l’avent immatériel. Et je te raconterai comment il fonctionne (sûrement bien plus tôt sur les réseaux sociaux que sur mon blog !) (Alors n’hésites pas à me suivre sur Facebook et Instagram 😉).

Publicités

6 commentaires sur « {Noël 2017} Notre Noël cette année »

  1. Un calendrier de l’Avent avec chocolat peut très bien cohabiter avec un calendrier plus personnel, deux plaisirs au lieu d’un, et puis les grands-parents se sentent impliqués..belle initiative de laisser les enfants décider des activités de tous les jours…

    Danielle

    >

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai, les enfants apprécient chaque calendrier autant ! Je déplore juste l’aspect commercial de ces calendriers, un peu cher pour la qualité du chocolat à l’intérieur, on paie l’emballage :-).

      J'aime

  2. C’est une bien jolie démarche! Et en te lisant je me suis dit que moi aussi mon noël de petite fille ressemblait plus à un noël minimaliste qu’à ce Noël trop commercial auquel sans vraiment m’en rendre compte j’ai habitué mes enfants! Pour l’avent par contre ils n’ont jamais eu de calendrier chocolat car nous avons toujours eu les jolis Calendrier à images que ma maman m’envoie de Suisse. La liste au Père Noël sans catalogue! Je vais faire comme ça l’année prochaine. Encore une tradition que petite je ne connaissais pas… et qui me fait hurler intérieurement chaque année en votant les bêtises qu’on y trouve et qui évidemment attire les enfants… quant aux cadeaux ça c’est plus compliqué à gèrer avec la belle famille…! C’est un plaisir de découvrir chaque jour ce qui se cache dans votre calendrier 😄 gros bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Nous avons connu le même genre de Noël j’ai l’impression et ce n’est pas simple de composer avec une belle-famille et de nouvelles traditions. Moi aussi j’aime suivre tes aventures de l’Avent 😉. Bisous !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s