Comme souvent chez nous les vacances sont synonymes de retrouvailles en famille : nous remplissons à fond le réservoir familiale !

En juillet nous avons fêté en famille nos noces d’étain, Roméo et moi. 10 ans de mariage, un début de route riche en événéments que nous souhaitons encore long, beau et fructueux. Ce fut l’occasion de retrouver nos proches que nous voyons si peu et pour les enfants, de renforcer les liens avec leurs cousins et petits-cousins.

Après un rapide retour chez nous, à profiter des amis et de la mer, où les enfants ont pêché une méduse violette, nous sommes repartis comme chaque année dans notre coin de paradis, en Ardèche.

Nos origines familiales y remontent à mon arrière-grand-père et restent fortement ancrées en nous. Chaque été, comme l’avais fait mon grand-père et ma mère avant moi, j’y reviens, en famille et nous retrouvons là encore des cousins et petits-cousins, des oncles et tantes, des amis.

Le programme de ces vacances est très simple, profiter ! Nous prenons le temps de dormir le matin (quand les enfants nous le permettent) avant de rejoindre papili et mamilie au village voisin. Les enfants conduisent un bout de route sur les genoux de Roméo, chacun leur tour, un vrai privilège ! Nous mangeons en famille avec mes parents et mon frère aîné et une fois le repas fini nous savourons notre café sous les châtaigniers et nous écoutons les cloches des brebis au loin. Nous profitons de la corvée de vaisselle pour bavarder encore tandis que les enfants disparaissent dans le village, jouant aux aventuriers avec les autres enfants. Nous allons joyeusement à la rivière avec les cousins et les amis, à pieds, en tracteur ou dans la remorque d’un quad: une vraie expéditions ! Les enfants pêchent des poissons, font des batailles d’eau, des concours de saut et ouvrent des magasins de pierre. Cette année nous avons été témoins d’un vrai trafic de pierres en tous genre. Nous goûtons puis rentrons pour profiter encore du farniente tous ensemble. Les enfants disparaissent encore, tout à leurs jeux et leurs amitiés. Et lorsque la fraîcheur du soir arrive, nous dînons tranquillement avant de rentrer nous coucher.

La routine est parfois pimentée d’une sortie ou deux. Cette année nous avons visité l’atelier et la boutique d’une tourneuse sur bois qui a créé, devant les yeux émerveillés de BN et Rebelle, une toupie et un bol. Le bois tournait, se modelait et sembler prendre vie devant nous. Et puis il y’a eu les fêtes de village où nous mangeons des grillades, nous bavardons en regardant les enfants jouer, nous dansons ; des fêtes de famille élargie, toujours un moment privilégié pour partager, échanger les dernières nouvelles… et faire un saut dans le temps en vivant une journée comme à l’époque guinguette.

Avant de rentrer nous avons fait un crochet par Nîmes pour découvrir les somptueuses arènes romaines. Lieu de jeu du temps de l’antiquité, puis de refuge pour la population lors du moyen-âge, nous avons déambulés dans les larges couloirs, portés par des courant d’air frais très bienvenus par cette chaleur d’août, dans les gradins sous un soleil éblouissant et dans des vestiaires de gladiateurs, vestiges d’une époque lointaine et fascinante. A l’entrée un carnet de jeu était proposé aux enfants et un escape game dans les arènes pour les plus grands. Nos enfants ont prit leur carnet mais nous avons du rapidement leur demander de ne plus y toucher jusqu’à notre retour à la maison : entre les explications de l’audiophone que nous nous partagions avec Rebelle (BN étant le seul de nos enfants ayant eu le droit d’en avoir un, et Babyrose n’étant pas vraiment intéressée) et qui tiraient donc en longueur, Marshmallow qui voulait courir partout et le temps qui s’étirait, la visite aurait été trop longue pour tout le monde. A refaire, je ne prendrais tout simplement pas de carnet ni d’audiophone, préparant plutôt en amont notre visite pour expliquer aux enfants, avec nos mots à nous, ce que l’on voyait et pour nous imprégner des lieux tout simplement. Nous n’avons pu qu’entrevoir le centre de la ville qui semble agréable et qui met l’accent sur ces monuments qui font sa richesse : les arènes, la maison carrée, la tour Magne et le tout nouveau musée de la romanité qu’une cousine nous a recommandé… pour une année prochaine !

De retour à la maison nous avons retrouvé nos amis, nos voisins, nous avons repris notre quotidien et nos sorties à la mer et à la piscine. Les enfants prolongent agréablement leurs vacances tandis que je m’organise pour cette nouvelle rentrée en IEF.

Comme tous les ans je suis impressionnée par la vitesse à laquelle les enfants grandissent durant l’été, comme si tout cet espace de liberté, ces apports de soleil, d’amitiés et de découvertes étaient un terreau favorable à leur développement.

BN s’est épanoui à jouer les aventuriers en taillant des branches et en découvrant des coins et recoins. Il a perfectionné sa technique de ricoché, son plongeon et son crawl. Il a fait sa première grande randonnée avec son tonton O, deux heures de marche sur de bons dénivelés ! Il n’a rien perdu de ses râleries quotidiennes !

Rebelle est devenue un vrai poisson dans l’eau. Elle n’a pas hésité à s’élancer d’un rocher trop haut à mon goût et fait des galipettes sous l’eau. Comme partout où elle passe, elle ne cesse de se faire des amies mais son petit cœur un peu sensible s’attriste aussi très facilement lors d’une chamaillerie d’enfant.

Babyrose (dont le surnom commence à ne plus aller du tout puisqu’elle a bientôt 5 ans et demi !) a prit quelques cours de piscine. Cela n’a pas toujours été simple pour cette grande sensible mais elle s’est accrochée courageusement et a finalement fait des progrès prodigieux. Elle qui n’osait pas mettre la tête sous l’eau, elle nage à présent sans aucune aide, sous l’eau ! Chaque jour elle devient grande soeur, une grande soeur attentionnée mais parfois un peu envieuse aussi.

Les progrès les plus flagrants sont ceux de Marshmallow qui, du haut de ses 17 mois, n’a pas arrêté de marcher, courir et grimper sur les chemins ardéchois pleins de cailloux et d’obstacles. Elle s’est découvert une passion pour l’eau et aime nager toute seule avec ses brassards, faisant la planche, puis se laissant porter par le courant sur le ventre. Elle qui aime les animaux était servie : les moutons, les chats, les poules et les chiens faisaient partis de notre quotidien. Elle enrichit son vocabulaire de petits mots tels que « doudou », « dodo », « gâteau », etc. Elle est dynamique, sociable, drôle, un vrai rayon de soleil qui nous manquerait tellement si nous ne l’avions pas !

Ma joyeuse bande s’est bien épanouie encore cette année et ils sont prêts à attaquer une nouvelle rentrée tous ensemble à la maison !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s